La série du moment : Wolf like me

Série Américaine
Première diffusion : 13 janvier 2022
Créateurs : Abe Forsyth
Acteurs :
Mary : Isla Fisher
Josh Gad as Gary
Ariel Donoghue : Emma
Chaîne : Peacock
Année de production : 2021
Durée : 30 min/episode
Genre : Comédie/Drama
Ma note :  ★★★★★

Gary, un homme hypersensible, a du mal à subvenir aux besoins de sa fille depuis la mort de sa femme. Mary a un secret qu’elle ne peut se résoudre à partager avec quiconque. L’univers a réuni ces deux êtres pour une raison, ils doivent trouver laquelle..

Voilà une petite série Australienne très intéressante, je n’avais pas trop lu le résumé, j’ai vaguement aperçu l’affiche et le nom d’Isla Fisher qui est une actrice que je trouve très talentueuse, et il s’avère qu’elle relève haut la main le défis du rôle qu’elle dans cette série.

Si vous souhaitez garder le mystère avant de regarder la série je ne vous dirais donc pas autour de quoi tourne cette série, mais je dirais simplement ceci : l’alter égo de Mary n’aurai pas dû être filmé de près ou alors il aurait fallu un budget plus important, car ça gâche un peu le reste de la série.

Mais au delà d’une série un peu fantastique c’est aussi une série où l’on retrouve une jolie histoire d’amour, l’univers semble s’en être mêlé et n’hésite pas à taper un peu du poing sur la table pour que ses deux personnages veuillent bien se donner une chance. Un vrai drame romantique comme on aime !

Josh Gad est un acteur que je connais assez peu mais son personnage est une vraie bouffée d’air frais, ce n’est pas un mannequin au torse huileux et musclé au sourire factice, il joue avec brio le rôle de monsieur-tout-le-monde, ayant subit un drame dans sa vie. Un personnage qui laisse la chance à Josh de nous sortir un jeu dramatique d’une justesse qui ne verse jamais dans la caricature !

Bien évidemment, je vous recommande vivement cette excellente série.

Je vous laisse la bande annonce (en VO uniquement désolé) :

La série du moment : The white lotus

Série Américaine
Première diffusion : 11juillet 2021
Créateurs : Mike White
Acteurs :
Murray Bartlett : Armond, le directeur de la station White Lotus
Connie Britton : Nicole Mossbacher
Jennifer Coolidge : Tanya McQuoid
Alexandra Daddario : Rachel
Fred Hechinger : Quinn Mossbacher
Sydney Sweeney : Olivia Mossbacher
Steve Zahn : Mark Mossbacher
Jake Lacy : Shane Patton
Brittany O’Grady : Paula
Natasha Rothwell : Belinda
Chaîne : HBO
Année de production : 2020
Durée : 54-56 min/episode
Genre : Anthologie
Ma note :  ★★★★★

The White Lotus suit les vacances de divers clients de l’hôtel pendant une semaine alors qu’ils se détendent et se ressourcent au paradis. Mais chaque jour qui passe, une complexité plus sombre émerge chez ces voyageurs parfaits, les employés joyeux de l’hôtel et le lieu idyllique lui-même.

The White Lotus est une de ses (si rares) très bonnes séries où vous savez en une seconde que vous êtes tombé sur une pépite, l’ambiance qui se dégage de cet hôtel paradisiaque est très particulière. Presque mystique et hypnotisante comme un serpent qui vous enlace pour mieux vous étouffer par la suite.

Tout commence avec un générique signé Cristobal Tapia de Veer, qui est un générique envoutantaux rythmes Hawaïens dont le titre est bien nommé Aloha, le visuel se concentre sur la déco de l’hôtel. La musique est une série de plaintes de femmes (oui pour le moment ça vent pas forcément du rêve) je crois que ça s’appelle les pleureuses (ou alors j’invente totalement je ne sais pas, il m’a cru avoir lu ça quelque part pourtant).

Non seulement la série est prenante mais la musique est tellement bien travaillée que ça immerge vraiment le téléspectateur dans dans l’histoire. On en sort pas indemne à la fin des épisodes. Le moral en berne et les yeux humides.

Et oui, malgré le statut ou l’argent des gens qui viennent passer leurs vacances à l’hôtel The White Lotus, rares sont ceux à être heureux. Tous ont leurs traumas, la série nous retrace avec finesse et brio le caractère et le bagage de chacun d’entre eux ^^ Et c’est bien sans compte les problèmes du côté des employés, on atteint le summum dans cette série, sans pourtant que ça paraisse too much ou tire larmes.

On traite principalement de la différence des classes dans cette série et tout le reste s’articule autour de façon assez brillante.

Du côté casting, il y a une belle palette de tête d’affiche qui sublime le rôle qui leur a été donné, jouant avec dignité les rôles plus pathétiques et caricaturaux pour en faire des personnes à part entière. La colorimétrie de la série est dans les tons chauds, qui donne cette impression d’atmosphère suffocante et les images sont vraiment superbes, les petits détails sont là et travaillés avec soin et application, la mise en scène est vraiment bien faite elle aussi !

Je vous laisse le traiter de la série (en VO uniquement)

La série du moment : Flack

Série Américaine/Britannique
Première diffusion : 2019
Créateurs : Michael Ellenberg, Kerry Ehrin
Acteurs :
Anna Paquin : Robyn
Sophie Okonedo : Caroline (CEO de Mills Paulson)
Genevieve Angelson : Ruth
Lydia Wilson : Eve
Rebecca Benson : Melody (La stagiaire)
Chaîne : Pop
Année de production : 2019
Durée : 45 min/episode
Genre : Comédie dramatique
Ma note :  ★★★★

Dans le monde impitoyable des relations publiques, une agence veille, à l’heure des médias sociaux, à l’image de marque des célébrités. Les difficultés rencontrées reflètent la brutale réalité et la complexité de nos vies modernes, dans laquelle la moindre information peut devenir virale en un instant. Experte en gestion de crise, Robyn, une Américaine vivant à Londres, gère contre toute attente sa vie personnelle de manière catastrophique.

Même si le concept n’a rien de révolutionnaire, qu’il est agréable de voir Anna Paquin dans le rôle d’une femme forte qui sait à peu près tout gérer sauf sa vie personnelle !!!

On aime que la série se moque des clichés de la collègue pimbêche, ou encore de la stagiaire gauche, en passant par la patronne qui veut revêtir un costume de « lesbienne » pour paraître authentique lors d’une soirée en l’honneur de la communauté LGBTQ+, c’est tellement rare (de nos jours) qu’une série ose aller sur un terrain dangereux qui peut s’attirer les foudres des spectateurs.

Si cette série à du succès se sera certainement grâce à des épisodes sans prises de tête, où l’on essaye pas de caser un maximum de diversité tout en marchant sur des oeufs pour n’offenser personne. Au contraire la série appuie la ou ça fait mal en saupoudrant le tout de cocaïne pour ajouter en mélodrame et d’humour politiquement incorrect.

La série manque un peu de subtilité cela dit, on compte donc sur les scénaristes pour nous cuisiner des épisodes pour approfondir les personnage et les rendre un peu plus authentiques, tout comme les situations sont parfois peu logiques, on veut des situations qui ne se contredisent pas la scène suivante.

Cette série ressemble pas mal à la série Scandal mais à la place du monde politique nous avons un monde artistique ^^

Je vous laisse le trailer en VO uniquement (désolé).

Séries TV La série du moment : Raised by Wolves

Série Américaine
Première diffusion : septembre 2020
Créateurs : Aaron Guzikowski
Acteurs :
Travis Fimmel : Marcus
Amanda Collin : Mother
Abubakar Salim : Father
Winta McGrath : Campion
Chaîne : HBO Max
Année de production : 2019
Durée : 42/55 min/episode
Genre : Science-fiction
Ma note :  ★★★★★

Raised by Wolves s’articule autour de deux androïdes – père et mère – chargés d’élever des enfants humains sur une mystérieuse nouvelle planète après que la Terre a été détruite par une grande guerre. Alors que la colonie humaine en plein essor est menacée d’être déchirée par les différences religieuses, les androïdes apprennent que contrôler les croyances des humains est une tâche traître et difficile.

Lors du pilot j’avais trouvé que la série allait beaucoup trop vite en besogne, car il se passe beaucoup trop de choses, alors que la série aurait peut-être gagné en qualité si elle avait pris son temps. Quoi qu’il en soit dès le second épisode la série est clairement sur les rails de la gloire et nous captive totalement !

Les effets spéciaux sont vraiment impressionnants, l’histoire est sympathique et le jeu des acteurs tout à fait convaincant. En ce qui me concerne c’est plus l’atmosphère de la série que je trouve intéressante. Et oui comme la série développe le thème de la renaissance d’une société/communauté, la colorimétrie des plans de la série est axé (pour le moment) est assez neutre, on reste sur du blanc/gris/beige avec des scènes de brouillard dans la forêt, ça confère donc à la série un aspect de « feuille blanche » qui laisse présager beaucoup de mystère pour l’évolution de la série dans les prochaines saisons.

Le rôle principal est tenu par Amanda Collin qui relève avec brio le rôle de l’androïde et qui arrive à être très charismatique en opposition à l’acteur assez connu qu’est Travis Fimmel et qui selon moi et le second très grand rôle de la série.

La série traite de la religion puisqu’elle oppose la communauté des Athées et des religieux, qui non contents d’avoir fait n’importe quoi sur terre vont encore faire n’importe quoi sur cette nouvelle planète, bref ça s’annonce passionnant ! Et encore une fois quand on voit que la série est estampillé HBO est-ce étonnant de retrouver une excellente série ?

Et enfin je vous poste le trailer de la série en VO uniquement

La série du moment : Snowpiercer

Série Américaine
Première diffusion : 17 mai 2020
Créateurs : Josh Friedman, Graeme Manson
Acteurs :
Jennifer Connelly : Melanie Cavill
Daveed Diggs : Andre Layton
Mickey Sumner : Bess Till
Alison Wright : Ruth Wardell
Chaîne : TNT (US)
Année de production : 2019
Durée : 51 min/episode
Genre : Dystopie, Science-fiction
Ma note :  ★★★★

Sept ans après que le monde soit devenu une vaste étendue glacée, les survivants ont trouvé refuge dans un train en perpétuel mouvement. Composé de 1 001 wagons, l’engin fait le tour du monde à toute vitesse. À bord, la guerre des classes, l’injustice sociale et la politique interne sèment le trouble. Quand un corps est retrouvé émasculé dans la troisième classe du train, l’ancien policier Andre Layton sans-ticket est chargé d’enquêter.

Je me souviens avoir vu le film au cinéma lors de sa sortie et j’ai donc débuté la série avec une petite appréhension que celle-ci soit un peu bas de gamme. Même si la série utilise des facilités scénaristiques et jongle avec des rebondissements un peu abracadabrantesques, il n’empêche qu’elle se débrouille plutôt bien pour nous donner envie de rester collé devant  l’écran pour regarder la suite.

Tout débute donc avec l’enquête que va faire Layton dans le train et nous découvrons en même temps que lui les différentes classes au sein du train, les conditions de vie plus ou moins difficile en fonction des gens que l’on croise.

L’enigmatique Melanie Cavill, joué par l’excellente Jennifer Connelly, réussit à nous époustoufler par sa maîtrise des codes et des manipulations au sein du train. Elle a l’oeil absolument partout et surtout elle est tellement multi-tâche que ça en devient louche.

Le casting réunit dans le Snowpiercer est excellent, j’émets cependant un petit bémol à l’actrice Annalise Basso, qui joue le rôle de L.J, qui en fait des caisses … C’est vraiment too much.

Les effets spéciaux, en mettent vraiment pleins la vue, les décors sont eux aussi très réussit ! Encore une fois, le petit point noir de la série réside dans le script, qui ne révolutionne pas vraiment le genre … Les méchants riches contre les gentils pauvres qui tentent de se hisser dans les classes sociales.

Je vous laisse sur le trailer de la série 😉

Séries TV La série du moment : The Morning Show

Série Américaine
Première diffusion : 1er novembre 2019
Créateurs : Michael Ellenberg, Kerry Ehrin
Acteurs :
Jennifer Aniston : Alex Levy
Reese Witherspoon : Bradley Jackson
Billy Crudup : Cory Ellison
Mark Duplass : Chip Black
Gugu Mbatha-Raw : Hannah Shoenfeld
Nestor Carbonell : Yanko Flores
Chaîne : Apple TV+
Année de production : 2019
Durée : 51/65 min/episode
Genre : Comédie dramatique
Ma note :  ★★★★★

Portrait sans concession des coulisses d’une matinale télé aux Etats-Unis, où l’ego, les ambitions et la quête éperdue du pouvoir génèrent des tensions au sein de l’équipe. Parmi ces personnes qui aident l’Amérique à se réveiller, deux femmes tentent de tirer leur épingle du jeu. Et l’affaire n’est pas aisée dans ce milieu impitoyable, d’autant qu’il leur faut gérer en parallèle les crises de leur vie personnelle.

Comment j’ai pu passer à côté de la sortie de cette série en novembre ? Il y a tellement de star au casting, que je me demande comment j’ai pu ne pas être au courant avant … Bref c’est clairement LA découverte du moment !!!!

La série surf sur l’événement #MeToo dû aux plaintes des nombreuse victimes d’Harvey Weinstein, ici on retrouve un peu la même chose, un présentateur va être la cible d’un scandale sexuel et va être viré de son émission puis tout part en vrille. La chaîne et les employés vont être fragilisés, une journaliste va arriver et tirer son épingle du jeu en jouant la transparence.

On avait l’habitude de voir Jennifer Aniston dans des rôles gentillets, un peu fun et rigolo, dans The Morning Show son rôle est pour une fois dramatique et vraiment poignant.

The Morning Show est une vraie pépite : les intrigues sont cohérentes et il y a une vraie réflexion sur la dominance masculine dans les hautes sphères des entreprises que se soit au niveau de l’univers du divertissement comme dans la série, mais on peu aisément transposer ça au monde politique (Coucou l’histoire Monica Lewinsky).

J’attendais avec impatience une série intelligente dans la veine de The good wife et The good fight, et bien je suis rassurée d’avoir trouvé The Morning Show désormais.

Besoin de voir la bande annonce pour vous décider à commencer le pilot ? (Trailer en VO uniquement)

 

La série du moment : Dead to me

Série Américaine
Première diffusion : 3 mai 2019
Créateurs : Liz Feldman
Acteurs :
Christina Applegate : Jen Harding
Linda Cardellini : Judy Hale
James Marsden : Steve Wood
Max Jenkins : Christopher Doyle
Sam McCarthy  : Charlie Harding
Luke Roessler : Henry Harding
Chaîne : Netflix
Année de production : 2019
Durée : 26/33min/episode
Genre : Comédie dramatique
Ma note :  ★★★★★

Jen Harding vient de perdre son époux dans un accident de la route avec délit de fuite. Agent immobilière, elle doit faire face à la colère du deuil ainsi qu’aux dures réalités de la vie qui la rattrapent. Elle rencontre Judy lors d’une séance de thérapie de soutien face au deuil. Elles finissent par devenir amies, mais Judy cache un lourd secret.

C’est pour moi LE gros carton de l’année 2019 !! Qui est une série vraiment sympa à regarder, sans pour autant révolutionner le genre.

Elles sont très différentes l’une de l’autre, et pourtant chacune va apporter quelque chose de plus que l’autre n’arrive pas à être. Ces deux femmes sont très touchantes, l’une étant un peu asociale qui veut juste qu’on la laisse tranquille, l’autre qui a un besoin profond de se connecter aux autres et qui est très empathique. L’amitié qui va les lier est très touchante, quoi que un peu bizarre et peut-être complètement « fucked up » pardonnez-moi l’expression.

Quel bonheur, également, de voir des femmes ayant la quarantaine dans une série et qui ne sont pas là en second rôle. Après la série Desperate housewives il me manquait une série dans ce style où les femmes prenaient le destin par les couilles pour être heureuse à à nouveau, ou tout du moins tenter de l’être.

Question rebondissement, il s’en passe à chaque épisode, pourtant là aussi rien de bien exceptionnel, mais ça fonctionne super bien et ça fait son petit effet à chaque fois ! La série n’a que 10 épisodes et pourtant elle prends son temps pour développer la relation entre les deux femmes et l’entourage de celles-ci. Rien n’est fait à la va vite, tout est très bien développé au rythme qu’il faut, pas le temps de s’ennuyer pourtant avec des twists presque à chaque épisodes.

Pour achever de vous convaincre, voici la bande annonce, en espérant vous faire succomber car elle mérité clairement sa place sur vos écrans !

 

 

 

La série du mois : Plan coeur

Série Française
Première diffusion : 7 décembre 2018
Créateurs : Noémie Saglio, Julien Teisseire, Chris Lang
Acteurs :
Zita Hanrot : Elsa
Sabrina Ouazani : Charlotte
Joséphine Draï : Émilie
Marc Ruchmann : Jules, le gigolo
Syrus Shahidi : Antoine, le frère de Charlotte et compagnon d’Émilie
Tom Dingler : Matthieu, le compagnon de Charlotte
Chaîne : Netflix
Année de production : 2018
Durée : 24/30min/episode
Genre : Comédie
Ma note :  ★★★★

Elsa déprime depuis sa rupture avec Maxime. Charlotte et Émilie, ses meilleures amies, décident alors d’engager un gigolo, Jules, afin qu’elle puisse oublier son ex, sans qu’elle le sache…

Aller hop, encore une série Française pour moi (c’est fou en ce moment je n’arrête pas lol). Alors on est d’accord c’est pas LA série du siècle, le scénario est sympa mais pas révolutionnaire.

Néanmoins, c’est une série vraiment sympa qui est courte et qui va vous faire sentir bien, vous aller rire des situations rocambolesques qu’il arrive à Elsa.

Et cette série m’a beaucoup rappelé Sex & The City (un peu comme The bold type d’ailleurs, c’est 3 séries se ressemblent beaucoup) la French touch en plus !

Evidemment la série se passe à Paris, car c’est plus GLAM … (ça à la limite on peut s’en passer) vous retrouvez donc des plans Parisiens dans les scènes tournées.

Côté casting, je ne connais que l’actrice Sabrina Ouazani, son jeu d’actrice est vraiment top, elle joue le rôle de la fille délurée du groupe, qui a toujours des idées un peu folles, les deux autres personnages féminins sont pour moi des caricatures de la fille triste après sa rupture et de la future maman, c’est un peu dommage mais ça rend la série vraiment rigolote pour le coup !

Voici la Bande Annonce de la série

La série du mois : Dix pour cent

Série Française
Première diffusion : 14 octobre 2015
Créateurs : Fanny Herrero
Acteurs :
Camille Cottin : Andréa Martel
Thibault de Montalembert : Mathias Barneville
Grégory Montel : Gabriel Sarda
Liliane Rovère : Arlette Azémar
Assaâd Bouab : Hicham Janowski
Fanny Sidney : Camille Valentini
Laure Calamy : Noémie Leclerc
Nicolas Maury : Hervé André-Jezack
Stéfi Celma : Sofia Leprince
Chaîne : France 2
Année de production : 2015
Durée : 50/65min/episode
Genre : Comédie dramatique
Ma note :  ★★★★★

Chaque jour, Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette, agents dans l’agence artistique ASK (Agence Samuel Kerr), jonglent avec de délicates situations et défendent leur vision du métier. Ils mêlent savamment art et business. Vie privée et vie professionnelle en viennent à se croiser.

Tout en se débattant pour sauver leur agence secouée par la mort subite de son fondateur, les quatre agents nous entraînent dans les coulisses du monde sauvage de la célébrité, où le rire, l’émotion, la transgression et les larmes se côtoient constamment.

J’étais un peu en manque de sang neuf en début d’année, en attendant le retour de mes séries chouchoutes, il me fallait donc de quoi me mettre de bonne série en stock. Après avoir fait un petit tour de la blogosphère, et des vidéos youtube. Je suis tombée sur une série Française qui me paraissait prometteuse (Oui oui vous avez bien lu, une série Française lol)

Non seulement la série est plutôt bonne, met en plus c’est un florilège de célébrité qui défile dans cette série, épisode après épisode et très franchement c’est là, l’énorme atout de la série, le fait qu’on puisse voir jouer des acteurs de renom pour 50 minutes !!

En dehors de cet aspect « stars » on a bien évidemment une intrigue qui ne brille pas, par sa nouveauté c’est du vu et revu mais on apprécie quand même bien ce petit côté proche de la vie réelle.

On des personnages comiques, et d’autre beaucoup plus sérieux. Des Parisiens purs et durs, qui finalement ne sont pas différents de la population Française et qui ont les mêmes problèmes que nous, hormis peut-être l’aspect un peu plus glam du job d’agent :p

Je vous laisse la bande annonce juste là :

 

 

La série du mois : The passage

mv5bnjcymja2mjuwmf5bml5banbnxkftztgwmda3oty3njm@._v1_

Série Américaine
Première diffusion : 14 janvier 2019
Créateurs : Liz Heldens d’après le roman de Justin Cronin
Acteurs :
Mark-Paul Gosselaar : Brad Wolgast
Saniyya Sidney  : Amy Bellafonte
Jamie McShane : Dr Tim Fanning
Caroline Chikezie : Dr Major Nichole Sykes
Emmanuelle Chriqui : Dr Lila Kyle
Chaîne : Fox
Année de production : 2018
Durée : 42min/episode
Genre : Science-Fiction, Drame
Ma note :  ★★★★★

Un groupe de scientifiques appartenant au Projet Noé, dirigé par Jonas Lear, travaille sur un virus, découvert trois ans plus tôt en Bolivie et capable de transformer tous ceux qu’il touche en vampires assoiffés de sang. Mais si ses effets secondaires extrêmement indésirables parvenaient à être maîtrisés, ce virus pourrait également constituer une avancée incroyable pour la science, puisqu’il a aussi pour propriétés d’immuniser contre toutes les maladies existantes. Et dans un contexte où des épidémies mortelles se développent, un tel antidote serait salvateur.

Après de nombreuses expérientes ratées, Amy Bellafonte, une fillette de 10 ans orpheline depuis peu, est alors choisie pour devenir le prochain cobaye. Et c’est l’agent Brad Wolgast qui est chargé de l’enlever et de la ramener jusqu’au centre de recherches du Projet Noé. Mais, contre toute attente, Wolgast, pris d’affection pour Amy, va décider de la protéger à tout prix. Ensemble, ils vont devoir échapper à ceux qui dès lors les pourchassent sans relâche.

Quand j’ai vu l’affiche de la série je savais que j’allais plonger la tête la première dans cette série, je n’ai même pas lu le résumé (comme souvent lol). Et je me suis rendu compte que cette série provenait d’un livre que j’ai dans ma bibliothèque et que je n’avais pas encore commencé (oops), c’est désormais le cas et ma chronique du livre est ICI.

J’ai tellement aimé le pilot de The passage, que le soir même je commençais le premier Tome de la saga The Passage de Justin Cronin (Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour être rediriger sur Amazon)

Ai-je besoin de vous en dire plus pour vous convaincre de commencé cette série ? Bon aller je continue, mais c’est bien parce que c’est vous 😉

On traite dans cette série le cas des vampires mais pas au sens dont le commun des mortels l’entend, du genre Edward Cullen, ou Entretien avec un vampire. ON évolue dans un monde médical ou le vampire est le centre d’une expérimentation pour guérir les maladies, la contrepartie ? Se nourrir de sang et avoir un physique pas forcément très avenant.

Il y a donc ce côté médical et militaire qui est vraiment attrayant, on le sait tous les militaires sont toujours dans les magouilles pour faire des expérimentations pas possible pour être à la pointe de la technologie… Et c’est ce côté que j’aime beaucoup car on a le militaire méchant et de l’autre les « gentils » ceux sur qui on expérimente des choses. Bien qu’ils soient assez effrayants on a vraiment envie qu’ils s’en sortent.

Concernant le casting, on a déjà du lourd, des acteurs assez connu pour attirer le téléspectateur et ça marche !!! J’ai trouvé les acteurs brillants, particulièrement Saniyya Sidney qui joue le rôle d’Amy Bellafonte. Un ton d’une rare justesse !! Emmanuelle Chriqui, comme d’habitude étincelle dans le rôle du médecin rebelle, j’aime beaucoup cette actrice !

Evidemment il y a l’habituel jeu de gros bras au sein de la série mais pour une fois, c’est justifié et c’est tout à fait réaliste (plus ou moins lol).

Je vous laisse le trailer (En VO uniquement)