Le film du mois : The super

Film Américain
Première diffusion : 30 mai 2018
Réalisateur : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Scénariste :
Saphia Azzedine, François-Régis Jeanne
Acteurs :
Patrick John Flueger : Phil Lodge
Val Kilmer : Walter
Louisa Krause : Beverly
Mattea Conforti : Rose
Année de sortie : 2017
Durée : 1h30
Genre : Thriller
Ma note :  ★★★★

Un ancien détective du NYPD enquête sur la disparition du directeur d’une chaîne d’hotels de luxe. Très vite, ses soupçons se portent vers un étrange homme d’entretien…

J’ai eu l’impression de retrouver la qualité des films d’il y a quelques années. Ils ne jettent pas du bling bling au visage, c’est un film simple avec un scénario bien ficelé, et même si on se doute un petit peu de la chose, on est quand même bien surpris de la finalité !!

Même si au final le film n’est pas LE FILM, c’est quand même un excellent un thriller avec une ambiance vraiment anxiogène.

Le jeu des acteurs est aussi vraiment bon, on ne sait pas trop qui est mauvais et qui est bon … Et on ne le dira jamais assez : Les apparences sont parfois trompeuses !

Devrais-je précisé que Val Kilmer joue dans le film ? Et qu’il joue le personnage angoissant d’un homme qui semble pratiquer sortilèges et sorts étranges ?

Sur ce je vous laisse la bande annonce et vous m’en direz des nouvelles, si vous osez regarder le film.

Publicités

Le film du mois : Bird Box

Film Américain
Première diffusion : 21 décembre 2018
Réalisateur : Suzanne Blier
Scénariste :
Eric Heisserer d’après le roman de Josh Malerman
Acteurs :
Sandra Bullock : Malorie Hayes
Trevante Rhodes : Tom
John Malkovich : Douglas
Sarah Paulson  : Jessica Hayes
Année de sortie : 2018
Durée : 2h04
Genre : Thriller post-apocalyptique
Ma note :  ★★★★★

Alors que les humains sont attaqués par des choses non définissables, une mère et ses deux enfants se lancent dans un périple désespéré pour rejoindre un camp de survivants.

Comme souvent les films de Sandra Bullock sont de véritables pépites. Bird Box le dernier Blockbuster de Netflix, m’a beaucoup fait pensé au film « Sans un bruit » dans le sens ou les personnages sont privés d’un de leurs quatre sens. Peut-être que l’an prochain c’est un film sur l’ouïe ou l’odorat qui nous sera proposé lol

Comme pour le film dont je parle précédemment on a pas vraiment les tenant et aboutissant de l’histoire, on ne sait pas comment le mal qui a envahi le monde est arrivé, comment la population s’est rendu compte que c’était la vue qui était à l’origine de ces vagues de morts.

En tout cas il est intéressant de voir qu’en pareille situation l’humain se la joue solo, peu personnes se mettent en danger pour sauver son prochain.

C’est un film haletant où l’on a tendance à serrer les fesses pour que Sandra s’en sorte indemne, car elle va quand même devoir tout faire sans pouvoir utiliser un des sens les plus précieux lors d’une attaque : la vue. 

Encore une fois Sandra joue un rôle de femme de poigne à la perfection, Netflix joue sur le côté entraide, sans pour autant être un film un peu trop niais et simplet (Ce que sont devenus pas mal de films qui sortent sur grands écrans malheureusement).

Le film est donc une belle réussite !

 

Le film du mois : Demi-soeurs

Film Américain
Première diffusion : 30 mai 2018
Réalisateur : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Scénariste :
Saphia Azzedine, François-Régis Jeanne
Acteurs :
Alice David : Lauren
Sabrina Ouazani : Salma
Charlotte Gabris : Olivia
Barbara Probst : Justine
Année de sortie : 2018
Durée : 1h45
Genre : Comédie
Ma note :  ★★★★

 Lauren, ravissante it-girl de 29 ans, tente de percer dans le milieu de la mode en écumant les soirées parisiennes. Olivia, 28 ans et un rien psychorigide, a deux obsessions : sauver la confiserie de ses parents, et se trouver le mari idéal. A 26 ans, Salma, jeune professeur d’histoire fougueuse, vit encore chez sa mère en banlieue. Leurs routes n’ont aucune raison de se croiser… Jusqu’au jour où, à la mort de leur père biologique qu’elles n’ont jamais connu, elles héritent ensemble d’un splendide appartement parisien. Pour ces trois sœurs qui n’ont rien en commun, la cohabitation va s’avérer pour le moins explosive…

Il devient de plus en plus rare de trouver une bonne comédie Française, qui ne surf pas sur les blagues potaches ou l’humour absurde. C’est donc avec une petite pointe de suspicion que j’ai commencé Demi-soeurs, qui se révèle finalement assez bon !

ON est loin du film de l’année, mais néanmoins c’est un bon film de divertissement feel-good, avec des actrices qui ne surjouent pas. Les clichés sont détournés de façon à ce que l’arabe ne soit pas QUE ça, la it-girl n’est pas QUE la fille de la mode, et la coincée n’est pas QUE coincée, comme dans la vie les gens ont plusieurs facette et le film approfondit bien ces côtés là, on apprécie !

Si je trouve que le film fait le job, en revanche l’affiche vend assez mal cette comédie, elle ressemble à tant d’autre avec sa police jaune le tout en fond bleu … Si le film est inventif l’affiche est clairement naze, ça à le mérite d’être souligné pour le peu d’originalité des affiches de l’ère 2018 … Arrêtez de donner du boulot aux stagiaires, laissez-les amener le café et faire des photocopies, merci !

Le point fort du film (hormis les actrices qui sont plutôt très talentueuses) se sont clairement les fringues de Lauren, j’ai eu cette impression de me retrouver devant Sex & The City avec la touche glamour Parisienne, c’était vraiment cool !

Un seul mot : Foncez !

Le film du mois : Darkest minds : Rebellion

Film Américain
Première diffusion : 8 Août 2018
Réalisateur : Jennifer Yuh Nelson
Scénariste : 
Chad Hodge d’après la saga de Alexandra Bracken
Acteurs :
Amandla Stenberg : Ruby Daly
Harris Dickinson : Liam
Miya Cech : Zu
Mandy Moore : Cate
Skylan Brooks : Charles « Chubs »
Patrick Gibson : Clancy Gray
Gwendoline Christie : Lady Jane
Année de sortie : 2018
Durée : 1h44
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Dans un futur proche, la plupart des enfants ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu’ils représentent pour la société, et parqué dans des camps. Ruby, l’une des plus puissantes d’entre eux, parvient à s’en échapper pour rejoindre un groupe de jeunes en fuite à la recherche d’un refuge. Rapidement, cette nouvelle « famille » réalise que fuir ne suffira pas dans un monde où les adultes au pouvoir les ont trahis. Ils vont mener une rébellion, unissant leurs pouvoirs pour reprendre le contrôle de leur avenir…

Je trouve que ça manquait un peu en ce moment. Un film de super héros sans prétention du genre Marvel pour pas les nommer. Où les ado découvrent les pouvoirs qu’ils ont, dans un monde un peu dystopique. Etant donné que les sagas du style Hunger Games, The Maze Runner ou encore Divergente sont terminées, je suis contente de retrouver un univers de ce genre là, à travers The Darkest Minds.

J’ai en revanche pas trop compris pourquoi l’épidémie ne tuait que les enfants et ceux qui n’étaient pas morts avaient des pouvoirs … Pourquoi ? Mystère c’est peut-être un détail à découvrir dans les livres.

La détection des pouvoirs est un peu « facile » on ne sait pas comment le gouvernement arrive avec des logiciels et machines qui sont capables de les détecter mais notre héroïne passe entre les mailles du filet car c’est une orange, comment est-il possible que d’autres oranges n’ai pas eu la même idée, ou opportunité ? Là encore on ne sait pas trop donc on ferme les yeux sur les incohérences et on apprécie les brutes qui jouent les tyrans avec nos futurs super héros.

J’aurais aimé que le début soit plus développé, peut-être que dans les livres c’est développé de la même manière, mais pour le coup j’aurais aimé avoir plus d’info. Mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier le film loin de là.

Tout au long du film Ruby Daly, notre orange nous fait rencontrer les personnages qui vont être au centre de l’histoire dans les prochains volets, car on sent bien que dans ce premier film les choses commence à peine à se mettre en place. Et la fin est un énorme cliffhanger (je trouve) sur ce qu’il va se passer ensuite)

Et enfin la bande annonce en français est juste en dessous :

Le film du mois : Midnight sun

Film Américain
Première diffusion :
Réalisateur : Scott Speer
Scénariste :
Eric Kirsten
Acteurs :
Bella Thorne : Katie Price
Rob Riggle : Jack Price
Patrick Schwarzenegger : Charlie Reed
Quinn Shephard : Morgan
Année de sortie : 2018
Durée : 1h31
Genre : Drame
Ma note :  ★★★★★

Katie Price, 17 ans, est une adolescente comme les autres, ou presque. Elle ne peut en aucun cas être exposée à la lumière du jour, sous peine d’en mourir. La journée, elle compose et joue de la guitare, et observe le monde depuis sa chambre, notamment Charlie Reed, son voisin.
À la nuit tombée, ses rêves prennent vie ! Elle sort chanter dans la gare près de chez elle. Un soir, elle se retrouve face à Charlie. Lui est instantanément sous le charme et se met en tête de la revoir… Pourront-ils s’aimer au grand jour ?

Ce film m’a fait penser à Everything Everything, mais en beaucoup mieux ! (Pourquoi ?) car plus réel je pense. Dans Everything Everything la maladie de la jeune fille c’est celle de l’enfant bulle, et la fin du film est juste une grosse arnaque je trouve mais bon soit !

Dans Midnight Sun, Katie n’est pas une enfant bulle mais elle est atteinte du XP, c’est à dire qu’elle craint le soleil mortellement, une exposition même courte et peu exposé est mortellement dangereux. Donc elle peut sortir mais seulement pendant la nuit.

Encore un film avec Bella Thorne que j’aime beaucoup, cette actrice est vraiment talentueuse, ou alors elle fait des films intéressants … Je ne sais pas trop !

Elle trouve la manière juste de jouer une personne atteinte d’une maladie réellement handicapante au quotidien. Que ferions si nous étions dans cette situation ? Charlie pour tromper l’ennuie (je pense) va chanter sur le quai de la gare de sa ville, et BAM elle rencontre le garçon qu’elle voit passer devant chez elle depuis qu’elle est gosse et dont elle est amoureuse en secret… Et sa vie va complètement changer.

Alors il me semble que le film se passe pendant l’été de ces jeunes adolescents, c’est à dire sur une courte période. Et bien on va suivre la nouvelle vie de Katie, et on va se rendre compte qu’elle commence tout juste à vivre.

Si vous regarder l’affiche du film ça va complètement vous spoilé, idem pour le trailer (pourquoi vous faites ça ?) donc ne regardez pas trop mais on connaît tous la fin du film je pense, dès les premières on sait.

J’espère que vous tenterez l’expérience de regarder ce film dont la sortie était en juin ((pourquoi je l’ai pas vu avant ? :o) car il vaut vraiment le coup 😉

Je vous laisse un trailer en français juste là :

Le film du mois : Dans la brume

Film Français/Quebecois
Première diffusion : 4 avril 2018
Réalisateur : Daniel Roby
Scénariste :
Jimmy Bemon, Mathieu Delozier, Guillaume Lemans
Acteurs :
Romain Duris : Mathieu
Olga Kurylenko : Anna
Fantine Harduin : Sarah
Michel Robin : Lucien
Anna Gaylor : Colette
Année de sortie : 2018
Durée : 1h29
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Un couple vit paisiblement à Paris avec sa fille qui est atteinte d’une maladie incurable appelé « la maladie du poisson rouge » qui la contraint d’habiter dans une bulle de verre géante. Un jour, une brume venant des égouts décime les passants. Ce phénomène parvient à inonder toute la capitale, laissant les habitants coincés aux derniers étages des bâtiments et sur les toits. Au jour le jour, ils tentent de survivre malgré le manque de nourriture, d’électricité et d’informations. Le couple tente de tout faire, malgré la brume mortelle, pour sauver sa fille qui est restée dans la brume…

Et oui aujourd’hui c’est le jour du film du mois, c’est un film français et un film de science-fiction, c’est tellement rare d’avoir science-fiction et Français dans la même phrase, que ça me fait bizarre de l’écrire …

On est loin du film de l’année, mais c’est un très bon film, tout à fait crédible niveau science-fiction et qui sait, veut-être qu’un jour Paris sera englouti dans une brume toxique (si c’est pas déjà le cas ahah)

Cependant l’affiche ci-dessous est on ne peut mensongère, en effet, la fille du couple est atteinte de la maladie du poisson rouge et donc ne peut pas mettre un pied dehors, il est donc impossible que les parents cours avec elle dans la rue pour échapper à la brume ! Le mensonge c’est pas bien !!

On retrouve donc des éléments de science-fiction, un romain Duris, qui n’arrête pas de rentrer et sortir comme si l’air pur de Paris était la chose la plus normale qui soit, il a cependant besoin d’un masque à oxygène, aller savoir pourquoi ^^

On peut établir un parallèle avec la série The myst, une adaptation de Stephen King, la série étant quand même de faible qualité, avouons le ! Après 15-20 minutes de film on oublie un peu cette brume du genre The myst, on sent que la brume bien qu’elle ne soit pas vivante, on sent qu’elle est vraiment toxique puisque les personnages n’arrêtent pas de la toucher voir regarder, c’est un peu comme si la brume était personnifié. Exit les monstres de la brume de The Myst.

On sent que le film a un budget de dingue, puisque le visuel du film est vraiment d’une qualité assez rare pour un film Français !!

Bref je ne peux que vous dire de le regarder !

Le films du mois : 60 seconds chrono

Film Américain
Première diffusion :
Réalisateur : Dominic Sena
Scénariste :
Scott Rosenberg
Acteurs :
Nicolas Cage : Randall « Memphis » Raines
Giovanni Ribisi : Kip « Kid » Raines
Angelina Jolie : Sara « Sway » Wayland
Will Patton : Atley Jackson
Delroy Lindo : Inspecteur Roland Castlebeck
Chi McBride : Donny Astricky
Robert Duvall : Otto Halliwell
Année de sortie : 2000
Durée : 1h47
Genre : Action
Ma note :  ★★★★★

Pour sauver son frère Kip qui est entre les mains du redoutable Raymond Calitri, Memphis, un ancien braqueur de voitures, doit voler cinquante bolides d’exception en une nuit. Ses ennemis, ses amis, celle qu’il a toujours aimée et la police, qui n’a jamais réussi à le coincer, l’attendent au tournant.

C’est un de mes films préférés, j’adore les films d’action dans ce style ! J’aime beaucoup Nicolas Cage et Angelina Jolie comme acteurs et on a un casting de fifou dans ce film !

D’ailleurs, ce film à un budget les plus cher l’Histoire du cinéma. Pour engager l’actrice Angelina Jolie plutôt qu’une bimbo et je trouve que le film est bien mieux comme ça !

La bande originale est également excellente, puisque c’est Moby qui est l’auteur de quelques morceaux.

L’histoire n’a rien d’exceptionnelle en soit, c’est un peu trop gros pour être ultra réaliste, mais on ferme volonté les yeux pour se délecter de se vol de voiture.
Car oui notre équipe va tenter de voler 50 voitures plus belles les unes que les autres, dont la voiture favorite de Memphis, son graal, celle qu’il n’arrive jamais à avoir …

Ce film est donc rythmé par plusieurs courses de voitures, quelques petites scènes de tensions.

Eleanor, la voiture vedette

Eleanor, la voiture héroïne du film, est une Shelby Mustang GT 500 1967. Jeff Mann, le chef décorateur proposa plusieurs modèles à Jerry Bruckheimer : le dernier modèle de chez Carroll Shelby, un roadster à deux places Series 1 et une GT 40, type Le Mans, construite par Ford.
Jerry Bruckheimer décida de prendre la Mustang Shelby GT 500 et de la « remodeler ». « Sa décision était à double tranchant » souligne J.Mann. « Nous voulions une voiture aussi agressive et sexy que possible à l’image, sans qu’elle s’éloigne du modèle et offense ainsi les puristes de la Shelby. » – Credit Allociné

Le films du mois : Amateur Night

Film Américain
Première diffusion : 2016
Réalisateur : Lisa Addario, Joe Syracuse
Scénariste :
Lisa Addario, Joe Syracuse
Acteurs :
Jason Biggs : Guy Carter
Jenny Mollen : Anne Carter
Janet Montgomery : Nikki
Ashley Tisdale : Fallon
Bria Murphy : Jaxi
Année de sortie : 2016
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Ma note :  ★★★★

Synopsis :

Guy Carter est marié à une magnifique femme enceinte et il est sur le point de devenir père. Chômeur et incapable de trouver un métier, son épouse lui trouve un job de chauffeur sur un site internet. Croyant qu’il s’agit seulement de livrer des pizzas, il devient malgré lui chauffeur pour prostituées.

Je redoutais le pire quand j’ai démarré le film, alors que Jason Biggs était la tête d’affiche …

Je trouve que c’est une comédie plutôt sympathique, sans prise de tête, on rigole, et on passe un bon moment en compagnie de Guy et trois charmantes créatures qu’il va conduire.
On pourrait penser que le film est conçu pour nos homologues masculins apprécient ce film plus que nous, alors qu’en faite ce n’est absolument pas le cas !

Les situations cocasses s’enchaînent et notre Guy carte, ne se démonte pas, et prends le job, il est étonnement ouvert d’esprit et n’hésite pas à proposer son aide, en bon gentleman.

Ashley Tisdale est vraiment excellente dans son rôle de prostitué complètement fofolle. jason Biggs est parfait en monsieur tout le monde, on appréciera également la prestation de Janet Montgomery en « boss » de la petite bande, qui est à la fois strict, effrayante et très attachante !

Ce n’est pas le film du siècle, mais on passe un bon moment, j’aurais bien aimé une suite à ce film !

Je laisse la bande annonce en VF si vous le souhaitez, vous connaissez le film ? Vous l’avez vu ?

 

TAG Cinéma

Aloha les copains,

On se retrouve aujourd’hui autour d’un TAG sur le cinéma. Il ets rare que je fasse un TAG cinéma et pourtant vous le savez j’en regarde quand même pas mal …
Si vous souhaitez acheter un des films présenté, vous pouvez cliquer sur l’image pour être redirigé sur amazon (Je dis ça je dis rien).

Aller on commence !

1) Un film que vous regardiez étant jeune et qui vous remplit de souvenirs

Harry Potter à bercé mon enfance et j’ai grandit en même temps que lui ^^ J’ai pleins de très bon souvenirs !

2) Un film que vous connaissez absolument par coeur

C’ets un film aux antipodes des blockbuster mais qui a un vrai truc. les suites de ce film sont d’ailleurs très réussie mais beaucoup plus commerciales !!

3) Un film qui a bouleversé votre jeunesse

Je pense qu’il a bouleversé la vie de tout le monde ce film … C’était un peu LE film à voir de l’époque ! (Que je n’ai pas vu au cinéma car j’étais trop petite … ouiiin)

4) Un film que vous auriez aimé écrire/produire et 5) Un film qui vous a donné envie de faire du cinéma

Ouai rien que ça, j’aimerais être Luc besson … Ce film est juste génial. très avant-gardiste, complètement déjanté et complètement what the fuck. Il mèle la mythologie, à la science fiction et à l’ultra moderne futuriste. bref c’est un bijou !

6) Un film que vous avez regardé plus d’une fois

J’aime beaucoup l’actrice Lindsay Lohan. Et ce film ets pour moi une tuerie, un teen-movie incontournable !!

7) Le film que vous avez vu en dernier au cinéma

Oulà … ça remonte car je ne vais presque plus au cinéma … Puisque j’économisais à fond pour mon voyage linguistique aux USA … Donc ça doit être Divergent le dernier volet.

8) Un film dont vous avez regretté d’avoir payé la place

Je ne sais pas le titre ni les acteurs du film. Mais c’était une sorte de compilation de Gags, d’un humoriste américain.
il n’y avait pas d’histoire, juste une suite de gags …

A l’époque j’avais ma carte d’abonnement au gaumont à l’année donc ça va j’étais pas trop dégoûtée.

9) Un film qui vous a fait réfléchir à la vie

je pense que c’est un film qui vous pousse à vous dépasser. A donner le meilleur de vous même ! Et qui vous souffle de ne pas avoir peur et de vous jeter dans le vide.

10) Un film qui vous a donné envie de tomber amoureux/se

Je dirais Titanic aussi …

11) Un film qui vous a fait tordre de rire

j’adore les inconnus déjà à la base. Alors forcément en film j’aime encore plus. Mais dans ce films les gags et les blagues sont vraiment ultras drôles je trouve.

12) Un film qui vous a révélé un acteur que vous suivez à présent

Je devais être au collège quand j’ai vu pour la première fois « The Bodyguard » et j’avais été super impressionnée. Du coup je suis un peu la carrière de Kevin Costner également.
(D’ailleurs je vous avait parler d cela carrière de chanteur de Kevin Costner ICI)

13) Un film qui vous a fait pleurer comme une madeleine

C’est The Blind Side. Comme c’est tiré d’une histoire vraie en plus, j’avoue que j’ai toujours la larme à l’oeil quand je le regarde !

14) Un film dont vous avez aimé un personnage en particulier

Mmmmmh je vois là comme ça

15) Un film que vous regardez chaque année

C’est systématique je regarde au moins le premier film Jurassic ParK soit vers Noël. Soit pendant les vacances d’été. j’aime énormément l’univers. J’ai même lu le bouquin de michel Crichton tellement lol (Ma Chronique ICI)

Le film du mois : Personal Shopper

Bonjour vous,

Aujourd’hui rendez-vous pour découvrir un film, que Fabien du blog Escape To Culture m’a conseilléde voir.
Adorant Kristen Stewart il m’a donc vivement indiqué plusieurs titres de films dont Personal Shopper
De mon côté n’appréciant pas vraiment Kristen

j’étais LA personne à convaincre, en gros ^^

166783

Film Américain
Première diffusion : Mai 2016 (Festival de Cannes)
Réalisateur : Olivier Assayas
Scénariste : 
Olivier Assayas
Acteurs :
Kristen Stewart : Maureen
Sigrid Bouaziz : Lara
Lars Eidinger : Ingo
Nora Von Waldstätten : Kyra
Année de sortie : 2016
Durée : 1h35
Genre : Fantastique, Thriller
Ma note :  ★★★★★

Maureen est une jeune américaine à Paris gagnant sa vie comme « personal shopper » pour une célébrité. Comme son frère jumeau aujourd’hui disparu, elle possède aussi une capacité aiguë à communiquer avec les esprits.

115345540

J’ai donc choisi de voir Personal Shopper surtout sous les conseils avisés d’un admirateur de K-Stew donc. Rien qu’au titre je m’imaginais une Kristen toute jolie, toute pomponnée bien qu’un peu blasée comme dans chaque film, voir même comme dans sa vie j’ai l’impression que cette fille est une éternelle blasée …
Bref c’est pas le sujet d’aujourd’hui !!

Pour faire court Personal Shopper ça parle un peu de tout sauf de mode lol
C’est un film un peu perché, un peu « bizarre » comme tous les films qui sont nommés à des remises de prix en France … Mais pourtant saisissant !!

Maureen à donc perdu son frère jumeau, et elle tente de faire son deuil cherchant sa présence un peu partout dans sa vie, elle rencontrera un esprit et tentera de savoir si c’est son frère Lewis qui souhaite communiquer avec elle. On va donc suivre Kristen entre train et scooter, entre 2 robes Dior, 1 paire de bottine de luxe à travers un nébuleux drame ou l’invisible et le spirituel ronge peu à peu l’âme des vivants.

Bref j’ai trouvé Kristen très crédible, à la fois pleine de grâce et parfois sans aucune classe dû à son rôle.

C’est donc un gros carton, pour moi la fille qui à du mal avec le jeu d’actrice de K-Stew.

Et pour finir je vous laisse avec la bande annonce en VF, qui comme d’habitude je vous déconseille car vive les spoilers …