L’album du mois : J’ai quelque chose à vous dire de David Hallyday

Date de sortie : 7 décembre 2018
Producteurs : David Hallyday, Pierre Jaconelli
Chansons : 11
Durée : 43min
Genre : Pop, Chanson Française

J’ai lu à droite, à gauche, la chanson vengeance et tout… No way  ! La vengeance est un sentiment horrible qu’il ne faut pas garder à l’intérieur parce que la vengeance empêche d’avancer. Je parle simplement de choses que j’ai vécues et par lesquelles je suis passé et qui ont été très difficiles. Et ce n’est pas quelque chose que j’ai inventé pour faire une chanson.

1. J’ai quelque chose à vous dire ★★★★★

L’album s’ouvre sur une chanson lourd de sens. En effet cet album c’est un ôte à son père décédé. Chaque titre à sans doute été écrit en passant à la figure paternel. Et à travers ce premier titre, David nous donne le mot d’ordre.

2. A toi je pardonne ★★★★★

Là encore Johnny est au centre de la chanson, on devine qu’il fait passer le message qu’il ne pardonne qu’à une seule personne, même si c’est pas explicitement dit on se doute bien de qui il s’agit :p

3. Ma dernière lettre ★★★★★1er Single (Clip Vidéo)

 « Cette lettre imaginaire, dans laquelle mon père s’adresse à moi, tout le monde aurait pu l’écrire. » David Hallyday dans le Parisien

4. Le nerf de la guerre ★★★★★

5. En vie ★★★★★

6. Seul au monde ★★★★★

7. Eternel ★★★★★ 2eme single (Clip Vidéo)

8. Mauvais choix ★★★★

9. Rappelle-moi de t’oublier ★★★★★

10. Jamais dire jamais ★★★★★

11. My Reflexion ★★★★★

En bref c’est une véritable pépite cet album !!! On sent que David Hallyday doit extérioriser des sentiments, c’est un peu l’album de la thérapie.

Non seulement l’album est très bon au niveau mélodie, mais il y a un réel message derrière ! Et ça faisait bien longtemps que je n’avais pas apprécié un album Français de la sorte :p

Et enfin une interview du chanteur pour l’émission C à vous :

Publicités

Le film du mois : The super

Film Américain
Première diffusion : 30 mai 2018
Réalisateur : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Scénariste :
Saphia Azzedine, François-Régis Jeanne
Acteurs :
Patrick John Flueger : Phil Lodge
Val Kilmer : Walter
Louisa Krause : Beverly
Mattea Conforti : Rose
Année de sortie : 2017
Durée : 1h30
Genre : Thriller
Ma note :  ★★★★

Un ancien détective du NYPD enquête sur la disparition du directeur d’une chaîne d’hotels de luxe. Très vite, ses soupçons se portent vers un étrange homme d’entretien…

J’ai eu l’impression de retrouver la qualité des films d’il y a quelques années. Ils ne jettent pas du bling bling au visage, c’est un film simple avec un scénario bien ficelé, et même si on se doute un petit peu de la chose, on est quand même bien surpris de la finalité !!

Même si au final le film n’est pas LE FILM, c’est quand même un excellent un thriller avec une ambiance vraiment anxiogène.

Le jeu des acteurs est aussi vraiment bon, on ne sait pas trop qui est mauvais et qui est bon … Et on ne le dira jamais assez : Les apparences sont parfois trompeuses !

Devrais-je précisé que Val Kilmer joue dans le film ? Et qu’il joue le personnage angoissant d’un homme qui semble pratiquer sortilèges et sorts étranges ?

Sur ce je vous laisse la bande annonce et vous m’en direz des nouvelles, si vous osez regarder le film.

L’album du mois : Phoenix de Rita Ora

Date de sortie : 23 novembre 2018
Producteurs : Andrew Watt, Louis Bell, John Ryan, Julian Bunetta, Stargate, Danny D, Tim Blacksmith, Sir Nolan Alesso, Finn Keane Fred, Jack & Coke, Avicii, Cashmere Cat, Benny Blanco, Steve Mac, Ali Payami, Peter Karlsson, Rudimental, Yogi, Jonny Coffer, Ben Billions, Jerome Williams, Jimmy Napes, Romans, Caspar, Digital Farm Animals, GA
Chansons : 16
Durée : 52
Genre : Pop

 

1. Anywhere ★★★★★ 2eme single (Clip vidéo)

Un titre sans prétention et qui pourtant fait super bien le job de la chanson qui vous reste en tête.

2. Let You Love Me  ★★★★★ 4eme single (Clip vidéo)

Une très jolie chanson sur l’amour, en revanche le clip est vraiment pas top je trouve, même si il correspond plutôt bien à la chanson, le thème bo^te de nuit je peux plus l’encadrer lol

3. New Look  ★★★★

J’aime beaucoup le refrain qui vraiment entrainant ! J’aime aussi beaucoup les « hou-hou » en arrière plan (oui des détails idiots je vous l’accorde lol)

4. Lonely Together (with Avicii)  ★★★★★

Je n’aime ni ne déteste cette chanson, ça s’écoute mais je suis incapable de me rappeler l’air, ni de la reconnaître (Oops).

5. Your Song  ★★★★★ 1er single (Clip Vidéo)

Rita Ora annonce ci-dessous les première notes de your Song en compagnie d’Ed Sheeran.

View this post on Instagram

🙋🏼 @teddysphotos

A post shared by RITA ORA (@ritaora) on

6. Only Want You  ★★★★★

7. First Time High  ★★★★

L’intro est intéressante, tout comme Your Song, elle est vraiment reconnaissable dès les premières notes !

8. For You (with Liam Payne)  ★★★★★ (Clip pour la promo du film 50shades of Grey)

9.  Summer Love (feat. Rudimental)  ★★★★★

10. Girls (feat. Cardi B, Bebe Rexha & Charli XCX)  ★★★★★ 3eme single (Clip vidéo)

11. Keep Talking (feat. Julia Michaels)  ★★★★★

12. Hell Of A Life  ★★★★★

13. Velvet Rope  ★★★★★

14. Falling to Pieces  ★★★★★

15. Cashmere  ★★★★★

C’est un de mes titres préférés de l’album, très doux, qui vous transporte comme dans un rêve.

16. Soul Survivor  ★★★★★

Enfin je vous propose de découvrir l’interview de Mouloud Achour, avec Sous-titre en Français pour celles et ceux que ça peut intéresser 😉

Le film du mois : Bird Box

Film Américain
Première diffusion : 21 décembre 2018
Réalisateur : Suzanne Blier
Scénariste :
Eric Heisserer d’après le roman de Josh Malerman
Acteurs :
Sandra Bullock : Malorie Hayes
Trevante Rhodes : Tom
John Malkovich : Douglas
Sarah Paulson  : Jessica Hayes
Année de sortie : 2018
Durée : 2h04
Genre : Thriller post-apocalyptique
Ma note :  ★★★★★

Alors que les humains sont attaqués par des choses non définissables, une mère et ses deux enfants se lancent dans un périple désespéré pour rejoindre un camp de survivants.

Comme souvent les films de Sandra Bullock sont de véritables pépites. Bird Box le dernier Blockbuster de Netflix, m’a beaucoup fait pensé au film « Sans un bruit » dans le sens ou les personnages sont privés d’un de leurs quatre sens. Peut-être que l’an prochain c’est un film sur l’ouïe ou l’odorat qui nous sera proposé lol

Comme pour le film dont je parle précédemment on a pas vraiment les tenant et aboutissant de l’histoire, on ne sait pas comment le mal qui a envahi le monde est arrivé, comment la population s’est rendu compte que c’était la vue qui était à l’origine de ces vagues de morts.

En tout cas il est intéressant de voir qu’en pareille situation l’humain se la joue solo, peu personnes se mettent en danger pour sauver son prochain.

C’est un film haletant où l’on a tendance à serrer les fesses pour que Sandra s’en sorte indemne, car elle va quand même devoir tout faire sans pouvoir utiliser un des sens les plus précieux lors d’une attaque : la vue. 

Encore une fois Sandra joue un rôle de femme de poigne à la perfection, Netflix joue sur le côté entraide, sans pour autant être un film un peu trop niais et simplet (Ce que sont devenus pas mal de films qui sortent sur grands écrans malheureusement).

Le film est donc une belle réussite !

 

La série du mois : Origin

Série Américaine
Première diffusion : 14 novembre 2018
Créateurs : Mika Watkins
Acteurs :
Natalia Tena : Lana Pierce
Tom Felton : Logan Maine
Sen Mitsuji : Shun Kenzaki
Nora Arnezeder : Evelyn Rey
Fraser James : Dr. Henri Gasana
Philipp Christopher : Baum Arndt
Madalyn Horcher : Abigail Garcia
Siobhán Cullen : Katie Devlin
Chaîne : Youtube Premium
Année de production : 2018
Durée : 41/60min/episode
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Un groupe d’individus doit cohabiter dans Origin, un vaisseau spatial. Leur objectif est simple : survivre.

Un vaisseau spatial où sont confiné des personnes très différentes, un mystère qui plane. Moi il ne m’en faut pas plus pour foncer tête baisser et regarder une série !!

Le mystère est complet jusqu’à la fin et la complexité de personnage fait que chacun à son petit secret qui est dévoilé lors d’un épisode concentré un peu sur le personnage en question.

Chacun en montant à bord à pris un second départ dans la vie en se délestant de son ancienne vie. Ancienne vie qui va s’accrocher. Et c’est la que la justesse du jeu des acteurs est brillante, Car ils ont tous plusieurs facettes

Et enfin la fin nous laisse un cliffhanger de malade et on se dit « WHAT THE FUCK ???? C’est déjà fini ? »

Et je vous laisse enfin la bande annonce en vostfr pour vous convaincre 😉

Le film du mois : Demi-soeurs

Film Américain
Première diffusion : 30 mai 2018
Réalisateur : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Scénariste :
Saphia Azzedine, François-Régis Jeanne
Acteurs :
Alice David : Lauren
Sabrina Ouazani : Salma
Charlotte Gabris : Olivia
Barbara Probst : Justine
Année de sortie : 2018
Durée : 1h45
Genre : Comédie
Ma note :  ★★★★

 Lauren, ravissante it-girl de 29 ans, tente de percer dans le milieu de la mode en écumant les soirées parisiennes. Olivia, 28 ans et un rien psychorigide, a deux obsessions : sauver la confiserie de ses parents, et se trouver le mari idéal. A 26 ans, Salma, jeune professeur d’histoire fougueuse, vit encore chez sa mère en banlieue. Leurs routes n’ont aucune raison de se croiser… Jusqu’au jour où, à la mort de leur père biologique qu’elles n’ont jamais connu, elles héritent ensemble d’un splendide appartement parisien. Pour ces trois sœurs qui n’ont rien en commun, la cohabitation va s’avérer pour le moins explosive…

Il devient de plus en plus rare de trouver une bonne comédie Française, qui ne surf pas sur les blagues potaches ou l’humour absurde. C’est donc avec une petite pointe de suspicion que j’ai commencé Demi-soeurs, qui se révèle finalement assez bon !

ON est loin du film de l’année, mais néanmoins c’est un bon film de divertissement feel-good, avec des actrices qui ne surjouent pas. Les clichés sont détournés de façon à ce que l’arabe ne soit pas QUE ça, la it-girl n’est pas QUE la fille de la mode, et la coincée n’est pas QUE coincée, comme dans la vie les gens ont plusieurs facette et le film approfondit bien ces côtés là, on apprécie !

Si je trouve que le film fait le job, en revanche l’affiche vend assez mal cette comédie, elle ressemble à tant d’autre avec sa police jaune le tout en fond bleu … Si le film est inventif l’affiche est clairement naze, ça à le mérite d’être souligné pour le peu d’originalité des affiches de l’ère 2018 … Arrêtez de donner du boulot aux stagiaires, laissez-les amener le café et faire des photocopies, merci !

Le point fort du film (hormis les actrices qui sont plutôt très talentueuses) se sont clairement les fringues de Lauren, j’ai eu cette impression de me retrouver devant Sex & The City avec la touche glamour Parisienne, c’était vraiment cool !

Un seul mot : Foncez !

La série du mois : The Purge

Série Américaine
Première diffusion : 4 septembre 2018
Créateurs : James DeMonaco
Acteurs :
Gabriel Chavarria : Miguel Guerrero
Hannah Emily Anderson : Jenna Betancourt
Jessica Garza : Penelope Guerrero
Lili Simmons : Lila Stanton
Amanda Warren : Jane Barbour
Colin Woodell : Rick Betancourt
Lee Tergesen : Joe
Chaîne : USA Network
Année de production : 2018
Durée : 42/50min/episode
Genre : Horreur, Thriller
Ma note :  ★★★★

Dans un futur proche, les États-Unis sont gouvernés par les Nouveaux Pères Fondateurs. Pour maintenir un faible taux de chômage et de criminalité tout au long de l’année, le gouvernement a mis en place La Purge : Une période annuelle de douze heures consécutives, au cours de laquelle toute activité criminelle est permise. Chacun peut donc évacuer ses émotions négatives en réglant ses comptes, ou plus simplement en s’adonnant à la violence gratuite. La série suit plusieurs individus lors de cette soirée meurtrière.

Miguel est un marine dont les parents sont morts durant la première Purge. Il fait son retour en ville pour retrouver sa petite sœur, Penelope. Mais cette dernière a rejoint une secte adepte de la Purge. Il va donc tout mettre en oeuvre pour l’en sortir.

Jenna et Rick forment un couple d’activistes anti-Purge sur le point de rejoindre la haute société pour leurs permettre de financer un refuge mais pour cela, ils vont devoir tisser des liens avec l’élite pro-Purge, même si cela va à l’encontre de leurs valeurs. Mais le jeune couple semble également avoir un lien avec Lila, la fille de l’homme qui les reçoit et qui est également une activiste.

Jane est une professionnelle de la finance obligée de travailler le soir de la Purge. Mais quand son entreprise lui donne l’impression de vouloir l’empêcher d’évoluer, elle est obligée d’engager un assassin pour se défendre. La série suit également Joe, un homme masqué qui décide de sortir pour purger.

On retrouve dans la série les codes qui ont su réussir le premier film The Purge, sauf que cette fois forcément nous suivons non pas une seule famille mais plusieurs personnages.

Cependant, nous ne suivons pas de personnes qui vont participer à la purge ce que j’ai trouvé dommage, la série aurai pu exploiter cet angle de vu là, qui doit être particulièrement sanglant …

Le défi de cette série c’est de retracer ce qu’il se passe pendant ces 12 heures de Purge, pendant plusieurs épisodes sans que ça devienne profondément ennuyeux, un pari tenu pour les trois premiers épisodes en tout cas. Certains personnages ne sont pas très intéressants, selon moi (Miguel par exemple qui n’a pour seul but que de sauver sa soeur, il arrive sans encombre à éviter de se faire tuer ce qui défi les lois de la gravité des couteaux et autres mitrailleurs une nuit de purge).

Pour la plupart des acteurs, ceux-ci sont des inconnus, ou des fresques inconnus, hormis Monsieur Baldwin qui est une tête d’affiche, mais que l’on aperçoit à peine.

Malgré le bon jeu d’acteur de la série à mon avis ça va vite s’essouffler, alors qu’il y a clairement du potentiel. Mais la série se concentre sur des personnages larmoyants tel que Miguel et sa soeur encore une fois. Alors que c’est censé être une série d’horreur sanglante, où l’on pourrait aller beaucoup plus loin dans le genre d’Américain Horreur Story où nos peurs les plus profondes sont exploités par les producteurs de la série.

Je vous laisse avec le trailer de la série en anglais uniquement … désolé de VF dispo …

Aider et soutenir vos auteurs : Donnez votre avis !

Hello,

Aujourd’hui je vous indique comment aider à faire connaître vos auteurs préférés ou simplement à aider un livre à se faire connaître.

Dans le cadre de mon blog littéraire sur Melle Cup Of Tea Bouquine, je m’intéresse donc au monde du livre (logique jusque là) et on remarque souvent que les gens nous demandent souvent « il est bien ton livre ? » dès qu’on lit dans une salle de pause …

Sauf exception on se souvient rarement du titre, de l’auteur et parfois même la réponse de la personne passe à la trappe, c’est un peu pour faire la conversation et ça ne va pas plus loin la plupart du temps.

J’ai donc sélectionné sur twitter une série de tweet d’auteurs, qui nous donnent des conseils pour justement aider un livre ou un auteur à se faire connaître et même si ça ne fait pas de différence en termes de chiffre, ça fait toujours plaisir d’avoir un retour, je pense.

 

 

Playlist du moment #2018

Hello les chats,

En ce moment j’écoute des titres un peu comme ça, à droite à gauche sans vraiment aimé un album en particulier (quoi ça peut changer avec celui de Rita Ora :o)

Voici donc ma playlist du moment et non i n’y a pas de titres de Noël :p Si vous souhaitez retrouver des titres ou des albums spécial Christmas c’est par ou .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà cet est article est maintenant terminé ^^Et vous vous écoutez quoi en ce moment ? 😮

Le film du mois : Darkest minds : Rebellion

Film Américain
Première diffusion : 8 Août 2018
Réalisateur : Jennifer Yuh Nelson
Scénariste : 
Chad Hodge d’après la saga de Alexandra Bracken
Acteurs :
Amandla Stenberg : Ruby Daly
Harris Dickinson : Liam
Miya Cech : Zu
Mandy Moore : Cate
Skylan Brooks : Charles « Chubs »
Patrick Gibson : Clancy Gray
Gwendoline Christie : Lady Jane
Année de sortie : 2018
Durée : 1h44
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Dans un futur proche, la plupart des enfants ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu’ils représentent pour la société, et parqué dans des camps. Ruby, l’une des plus puissantes d’entre eux, parvient à s’en échapper pour rejoindre un groupe de jeunes en fuite à la recherche d’un refuge. Rapidement, cette nouvelle « famille » réalise que fuir ne suffira pas dans un monde où les adultes au pouvoir les ont trahis. Ils vont mener une rébellion, unissant leurs pouvoirs pour reprendre le contrôle de leur avenir…

Je trouve que ça manquait un peu en ce moment. Un film de super héros sans prétention du genre Marvel pour pas les nommer. Où les ado découvrent les pouvoirs qu’ils ont, dans un monde un peu dystopique. Etant donné que les sagas du style Hunger Games, The Maze Runner ou encore Divergente sont terminées, je suis contente de retrouver un univers de ce genre là, à travers The Darkest Minds.

J’ai en revanche pas trop compris pourquoi l’épidémie ne tuait que les enfants et ceux qui n’étaient pas morts avaient des pouvoirs … Pourquoi ? Mystère c’est peut-être un détail à découvrir dans les livres.

La détection des pouvoirs est un peu « facile » on ne sait pas comment le gouvernement arrive avec des logiciels et machines qui sont capables de les détecter mais notre héroïne passe entre les mailles du filet car c’est une orange, comment est-il possible que d’autres oranges n’ai pas eu la même idée, ou opportunité ? Là encore on ne sait pas trop donc on ferme les yeux sur les incohérences et on apprécie les brutes qui jouent les tyrans avec nos futurs super héros.

J’aurais aimé que le début soit plus développé, peut-être que dans les livres c’est développé de la même manière, mais pour le coup j’aurais aimé avoir plus d’info. Mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier le film loin de là.

Tout au long du film Ruby Daly, notre orange nous fait rencontrer les personnages qui vont être au centre de l’histoire dans les prochains volets, car on sent bien que dans ce premier film les choses commence à peine à se mettre en place. Et la fin est un énorme cliffhanger (je trouve) sur ce qu’il va se passer ensuite)

Et enfin la bande annonce en français est juste en dessous :