La série du mois : Dix pour cent

Série Française
Première diffusion : 14 octobre 2015
Créateurs : Fanny Herrero
Acteurs :
Camille Cottin : Andréa Martel
Thibault de Montalembert : Mathias Barneville
Grégory Montel : Gabriel Sarda
Liliane Rovère : Arlette Azémar
Assaâd Bouab : Hicham Janowski
Fanny Sidney : Camille Valentini
Laure Calamy : Noémie Leclerc
Nicolas Maury : Hervé André-Jezack
Stéfi Celma : Sofia Leprince
Chaîne : France 2
Année de production : 2015
Durée : 50/65min/episode
Genre : Comédie dramatique
Ma note :  ★★★★★

Chaque jour, Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette, agents dans l’agence artistique ASK (Agence Samuel Kerr), jonglent avec de délicates situations et défendent leur vision du métier. Ils mêlent savamment art et business. Vie privée et vie professionnelle en viennent à se croiser.

Tout en se débattant pour sauver leur agence secouée par la mort subite de son fondateur, les quatre agents nous entraînent dans les coulisses du monde sauvage de la célébrité, où le rire, l’émotion, la transgression et les larmes se côtoient constamment.

J’étais un peu en manque de sang neuf en début d’année, en attendant le retour de mes séries chouchoutes, il me fallait donc de quoi me mettre de bonne série en stock. Après avoir fait un petit tour de la blogosphère, et des vidéos youtube. Je suis tombée sur une série Française qui me paraissait prometteuse (Oui oui vous avez bien lu, une série Française lol)

Non seulement la série est plutôt bonne, met en plus c’est un florilège de célébrité qui défile dans cette série, épisode après épisode et très franchement c’est là, l’énorme atout de la série, le fait qu’on puisse voir jouer des acteurs de renom pour 50 minutes !!

En dehors de cet aspect « stars » on a bien évidemment une intrigue qui ne brille pas, par sa nouveauté c’est du vu et revu mais on apprécie quand même bien ce petit côté proche de la vie réelle.

On des personnages comiques, et d’autre beaucoup plus sérieux. Des Parisiens purs et durs, qui finalement ne sont pas différents de la population Française et qui ont les mêmes problèmes que nous, hormis peut-être l’aspect un peu plus glam du job d’agent :p

Je vous laisse la bande annonce juste là :

 

 

Publicités

L’album du mois : Entre 2 de Camille & Julie Berthollet

Date de sortie : 23 novembre 2018
Producteurs :
Chansons : 15
Durée : 50 min
Genre : Classique
Ou l’obtenir : (Cliquer sur l’image ci-dessus

1 Ma préférence (Julien Clerc) ★★★★★
2 Tous les mêmes (Stromae) ★★★★★ (Clip Vidéo)

La version vidéo est différent de la version de l’album. Il n’y a pas de voix sur la version album et elle beaucoup plus classique également !

3 S’il suffisait d’aimer (J-J Goldman pour Céline Dion)  ★★★★★ (Clip vidéo)
4 Face à la mer (Calogero & Giochiamo Maurici / Passi Balende, Alana Filipi) ★★★★
5 Qui a le droit (Patrick Bruel) ★★★★★ (Clip Vidéo)
6 Le Sud (Nino Ferrer) ★★★★★ (Clip vidéo)
7 Mercy (Madame Monsieur) ★★★★★
8 Lettre à France (Michel Polnareff) ★★★★★
9 Vesoul (Jack Brel) ★★★★★
10 Chanson d’Hélène (Philippe Sarde / Jean-Loup Dabadie) ★★★★★
11 J’attendrai (Dino Olivieri) ★★★★★
12 La Javanaise (Serge Gainsbourg) ★★★★★
13 Militaire (Fraissinet) ★★★★★
14 Que je t’aime (Jean Renard pour Johnny Hallyday) ★★★★★
15 French Touch (Medley) ★★★★★

Elles ont la vingtaine et les deux soeurs proposent dans cet album, des reprises des standards de la chanson Française, version classique et avec brio en plus !

Vous pouvez aimer ou pas le classique et aimer cet album, de part le fait que ces chansons vous ont touché à un moment dans votre vie, il y a des chansons assez old school mais aussi des chansons assez récentes comme vous avez pu le voir dans la setlist.

C’est donc un album classique très accessible ! Car il est vrai qu’on un peu cette vision du classique comme étant l’accessoire des gens très intellectuels, aimant les musées et l’art, si vous pensez que le classique n’est pas pour vous, peut-être que cet album pourra vous faire changer d’avis et vous ouvrir la porte de la musique classique.

Mais elles ne font pas que jouer du violon et violoncelle, vous pourrez également les entendre chanter sur quelques titres, notamment Le Sud, Face à la mer et la chanson d’Hélène.

Je vous propose une interview diffusé pour la télévision Suisse histoire d’en savoir un peu plus sur ces jeunes femmes :

Le film du mois : La Porte des secrets

Film Américain
Première diffusion : 2005
Réalisateur : Iain Softley
Scénariste :
Ehren Kruger
Acteurs :
Kate Hudson : Caroline Ellis
Gena Rowlands : Violet Devereaux
John Hurt : Ben Devereaux
Peter Sarsgaard : Luke
Année de sortie : 2005
Durée : 1h24
Genre : Thriller, Fantastique
Ma note :  ★★★★★

L’action du film se situe en Louisiane, dans les bayous. Une jeune femme diplômée infirmière, Caroline Ellis, cherche un emploi à temps plein. Elle répond à une petite annonce pour un poste d’infirmière à plein temps auprès d’un vieil homme grabataire. Caroline va faire la connaissance de Violet Devereaux, la femme de Ben Devereaux, paralysé et devenu muet à la suite d’un accident survenu dans le grenier de la maison. Violet remet à Caroline une clé (the Skeleton Key) qui ouvre toutes les portes de la maison. En fouinant dans le grenier, Caroline découvre un lieu secret ayant servi pour des séances de sorcellerie hoodoo (et non voodoo), occupé autrefois par un couple d’esclaves : le prédicateur Papa Justify et sa femme Mama Cecile…

C’est un film qui prends le temps de dérouler son histoire, comme malheureusement on en fait plus aujourd’hui et les quelques intrigues sont révélées dès la première demi-heure. Dans la porte des secrets, l’intrigue vous emmène par la main petit à petit dans les marécages de la Nouvelle Orléans, à travers le personnage de Caroline qui est aide soignante.

Comme vous le savez La nouvelle Orléans est connue pour sa relation très mystique avec la magie, le vaudou des Français venant des îles… Caroline n’y croit pas et pourtant …

Kate Hudson joue le rôle de la jeune soignante un peu plus terre à terre que la population locale, avec brio. Tout comme Gena Rowlands joue son rôle de petite femme un peu bourru et mystérieuse à la perfection mais celui qui vous bluffe c’est bien Le mari de celle-ci (John Hurt  plus connu dans son rôle Ollivander dans HP).

Si vous avez aimé le 6eme sens, il est fort probable que vous aimerez La porte des secrets qui est construit un peu de la même façon, un développement tout en douceur, ponctué de gros indices, vous aurez en plus dans ce film une ambiance « witchy » et étouffante, avec quand même des scènes d’actions.

Je vous poste également la bande annonce en VF (qui a vraiment pris un coup de vieux je trouve lol) juste ici, et n’hésitez pas à vous laisser tenter 😉

Et si vous souhaitez vous l’acheter vous pouvez cliquer ICI

Le film du mois : Captain Marvel

Film Américain
Première diffusion : 16 février 2016
Réalisateur : Anna Boden, Ryan Fleck
Scénariste :
Meg LeFauve, Nicole Perlman, Geneva Robertson-Dworet
Acteurs :
Brie Larson : Carol Danvers / Captain Marvel / Vers
Samuel L. Jackson : Nicolas Joseph Fury
Ben Mendelsohn : Talos, général Skrull / Keller
Lashana Lynch : Maria Rambeau
Annette Bening  : Dr Wendy Lawson / Mar-Vell
Jude Law : commandant Yon-Rogg 
Année de sortie : 2019
Durée : 2h15min
Genre : Super Héros, Action, Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Le film retrace l’histoire de Carol Danvers qui, dans les années 1990, devient l’une des héroïnes les plus puissantes qui aient jamais existé, lorsque la Terre est atteinte par un conflit galactique entre deux races extraterrestres, les Kree et les Skrulls.

Comme c’était le printemps du cinéma, j’en ai profité pour aller au cinéma … (moi qui n’y vais pas si souvent que ça …) J’ai donc été voir Captain Marvel en Vostfr et que vous dire … Après mon immense déception avec Aquaman, j’ai été époustouflé par Captain Marvel voila un résumé de mon avis !!

Qu’il est agréable d’avoir pour une fois des dialogue fins et amusants et surtout qui change des grosses blagues lourdes de la licence… Des dialogues qui invite le spectateur à réfléchir aux propos tenus, également et pleins milieu d’une scène la révélation « ahhh mais ouiiiii d’accord !!! »

Et enfin qu’il est agréable également de ne pas avoir une super héroïne hypersexualisé, un vrai bonheur de pouvoir regarder un film sans connotation lourdingues pour les pervers ! Même si le costume est près du coup c’est pas une combinaison en latex, son maquillage est présent mais très léger et naturel, mais MERCI Marvel !!!

Quant au jeu d’acteurs, je n’ai absolument rien à dire, c’est d’une justesse parfaite ! Ni trop peu, ni trop pas assez de l’humour sans pour autant que se soit complètement loufoque.

Visuellement le film est vraiment très beau, avec des couleurs chaudes rappelant l’univers ou se passe le film, la côte ouest des Etats-Unis. Des couleurs rouge-orangé qui sont également présente dans le générique de fin. En parlant de générique celui-ci est vraiment sympa puisque Marvel nous le propose avec des incrustations de Stan Lee pour lui rendre hommage !

Le seul bémol est que parfois les images de synthèse concernant Captain Marvel sont repérables. Et surtout qu’à partir de la scène où elle combat l’intelligentsia artificielle, il y a beaucoup trop de bagarre, combat, de méchant qui combattent les gentils. On aurait dit que La franchise essayait de casé pleins de combat pour faire plaisir aux fans du genre, afin qu’il y ai un quota de combat, c’était absolument too-much et si j’étais tatillonne j’aurais donné 4 étoiles au lieu de 5 au film …

ATTENTION SPOILERS

Et que dire de l’hommage de la franchise en intégrant le caméo de Stan Lee au film !! Vous ne l’aurez peut-être pas remarqué mais Lors de la scène ou Captain Marvel  poursuit un Skrull dans la rame de métro et cherche l’apparence que le shrull a prise. Un vieil homme lit à haute voix, elle baisse le livre qu’il tient, pour mieux révéler le visage de Stan Lee !!

J’ai beaucoup aimé ce petit clin d’œil ^^

Et enfin après toutes les éloges de cet chronique si vous n’êtes pas encore convaincus voici la bande annonce du film :

L’album du mois : When we land d’Anteros

Date de sortie : 22 mars 2019
Producteurs : Charlie Andrew
Chansons : 11
Durée : 38min58
Genre : Pop rock
Où le trouver : Cliquer sur l’image de l’album ci-dessus

Les bêtes de scène d’Anteros annoncent la sortie de leur premier album When We Land le 22 mars 2019 et l’accompagnent d’un nouveau single Ordinary Girl.

Anteros est un groupe qui refuse de s’enfermer dans un seul genre. En choisissant de se démarquer de leur pairs, ils ont prouvé leur habileté à rendre parfaitement chaque style, idée qu’ils ont à l’esprit. Ils ont en effet passé leurs premières années de scène à expérimenter avec de l’indie pop planante, le rock électronique brut et le disco scintillant. When We Land représente la fusion de toutes ces influences, le tout dans un écrin chatoyant. Le quatuor a su créer un son unique, à la fois rafraîchissant et évocateur des plus grands.

Sur leur nouveau single, Ordinary Girl, Anteros invoque de nouveaux fondements soniques, avec une folk rock introspective. Le tempo ralentit et dévoile une autre facette d’Anteros. Ecrit pour la petite sœur de la chanteuse, Laura Hayden, le morceau dissèque la sensation d’être mis à terre par l’adversité et le combat à mener pour pouvoir avancer et faire face. Des paroles émouvantes et un refrain aux allures d’hymne au courage qui témoigne de la versatilité du groupe.

Au centre de When We Land se trouve l’exploration des hauts et des bas dans la vie des vingtenaires d’aujourd’hui. “Tell me you’re not afraid to lose / While we’re still young, while we’re still twisting twenty-one” demande Hayden sur l’ouverture de l’album, Call Your Mother. S’en suit une série de réflexions sur la transition post-adolescente, faite de pressions et de combats pour réaliser ses rêves. Les sujets évoqués sont profonds mais Anteros a l’art de transformer la tristesse en une libération dansante. La chanson Fool Moon est une boule à facette qui oscille entre les Yeah Yeah Yeahs et Gossip, tandis que Wrong Side – une chanson qui a ravi les foules bien avant sa sortie – s’embrase dans une pop explosive.

Enregistré à The Distillery avec le producteur récompensé d’un Mercury Prize, Charlie Andrew (Alt-J, Marika Hackman, Block Party), When We Land est le premier album d’Anteros après une flopée de EP et singles acclamés par la critique, ainsi que des tournées à guichet fermés et des premières parties prestigieuses (Two Door Cinema Club, White Lies, Blaenavon). Il est temps pour Anteros de se présenter avec toute la force qu’on leur connait.

Credit – EPHELIDE Promotion Agency

1. Call your mother ★★★★★ 2eme single (Clip vidéo)

2. Ring ring ★★★★★

3. Honey ★★★★★

4. Afterglow ★★★★★

C’est pour moi un des titres forts de l’album, que j’imagine bien chanté en concert. J’espère qu’il sortira en single car c’est un condensé de bonnes vibes !

5. Drive on me ★★★★★ 3eme single (Clip vidéo)

C’est le titre qui a attiré mon attention et qui m’a donné envie de découvrir le groupe. Il est vraiment pétillant et dansant tout comme le clip également qui est également très coloré.

6. Breakfast ★★★★★

7. Ordinary girl ★★★★★ 4eme single (Clip vidéo)

« But it’s an ordinary world, and you’re not an ordinary girl »

C’est avec ces quelques paroles que le groupe signe un titre digne du groupe No Doubt que se soit au niveau du son ou des paroles.

8. Wrong side ★★★★★

9. Let it out ★★★★

La chanson commence tranquillement et qui s’intensifie au film des secondes avec de bons riffs de guitare, la voix de Laura Hayden garde pourtant le contrôle pour mieux exploser avec des salves de « Let it out ».

10. Full moon ★★★★★ 1er single (Clip Video)

Co-réalisé par Laura Hayden (La chanteuse du groupe) et Bella Howard (La réalisatrice) celle-ci a travaillé auparavant avec les chanteuses Lily Allen et Lana Del Rey) On y voit le groupe jouer en live avec pour seul public, le désert. J’aime beaucoup ce genre de clip qui me rappel Work Bitch de Britney Spears ou encore Human de The Killers, j’aime beaucoup ce genre d’ambiance !

11. 11 Anteros ★★★★

*Article en collaboration avec Ephelide Promotion Agency

La série du mois : The passage

mv5bnjcymja2mjuwmf5bml5banbnxkftztgwmda3oty3njm@._v1_

Série Américaine
Première diffusion : 14 janvier 2019
Créateurs : Liz Heldens d’après le roman de Justin Cronin
Acteurs :
Mark-Paul Gosselaar : Brad Wolgast
Saniyya Sidney  : Amy Bellafonte
Jamie McShane : Dr Tim Fanning
Caroline Chikezie : Dr Major Nichole Sykes
Emmanuelle Chriqui : Dr Lila Kyle
Chaîne : Fox
Année de production : 2018
Durée : 42min/episode
Genre : Science-Fiction, Drame
Ma note :  ★★★★★

Un groupe de scientifiques appartenant au Projet Noé, dirigé par Jonas Lear, travaille sur un virus, découvert trois ans plus tôt en Bolivie et capable de transformer tous ceux qu’il touche en vampires assoiffés de sang. Mais si ses effets secondaires extrêmement indésirables parvenaient à être maîtrisés, ce virus pourrait également constituer une avancée incroyable pour la science, puisqu’il a aussi pour propriétés d’immuniser contre toutes les maladies existantes. Et dans un contexte où des épidémies mortelles se développent, un tel antidote serait salvateur.

Après de nombreuses expérientes ratées, Amy Bellafonte, une fillette de 10 ans orpheline depuis peu, est alors choisie pour devenir le prochain cobaye. Et c’est l’agent Brad Wolgast qui est chargé de l’enlever et de la ramener jusqu’au centre de recherches du Projet Noé. Mais, contre toute attente, Wolgast, pris d’affection pour Amy, va décider de la protéger à tout prix. Ensemble, ils vont devoir échapper à ceux qui dès lors les pourchassent sans relâche.

Quand j’ai vu l’affiche de la série je savais que j’allais plonger la tête la première dans cette série, je n’ai même pas lu le résumé (comme souvent lol). Et je me suis rendu compte que cette série provenait d’un livre que j’ai dans ma bibliothèque et que je n’avais pas encore commencé (oops), c’est désormais le cas et ma chronique du livre est ICI.

J’ai tellement aimé le pilot de The passage, que le soir même je commençais le premier Tome de la saga The Passage de Justin Cronin (Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour être rediriger sur Amazon)

Ai-je besoin de vous en dire plus pour vous convaincre de commencé cette série ? Bon aller je continue, mais c’est bien parce que c’est vous 😉

On traite dans cette série le cas des vampires mais pas au sens dont le commun des mortels l’entend, du genre Edward Cullen, ou Entretien avec un vampire. ON évolue dans un monde médical ou le vampire est le centre d’une expérimentation pour guérir les maladies, la contrepartie ? Se nourrir de sang et avoir un physique pas forcément très avenant.

Il y a donc ce côté médical et militaire qui est vraiment attrayant, on le sait tous les militaires sont toujours dans les magouilles pour faire des expérimentations pas possible pour être à la pointe de la technologie… Et c’est ce côté que j’aime beaucoup car on a le militaire méchant et de l’autre les « gentils » ceux sur qui on expérimente des choses. Bien qu’ils soient assez effrayants on a vraiment envie qu’ils s’en sortent.

Concernant le casting, on a déjà du lourd, des acteurs assez connu pour attirer le téléspectateur et ça marche !!! J’ai trouvé les acteurs brillants, particulièrement Saniyya Sidney qui joue le rôle d’Amy Bellafonte. Un ton d’une rare justesse !! Emmanuelle Chriqui, comme d’habitude étincelle dans le rôle du médecin rebelle, j’aime beaucoup cette actrice !

Evidemment il y a l’habituel jeu de gros bras au sein de la série mais pour une fois, c’est justifié et c’est tout à fait réaliste (plus ou moins lol).

Je vous laisse le trailer (En VO uniquement)

Le film du mois : Genius

Film Américain/Britannique
Première diffusion : 16 février 2016
Réalisateur : Michael Grandage
Scénariste :
John Logan d’après la biographie de A. Scott Berg
Acteurs :
Colin Firth : Max Perkins
Jude Law : Thomas Wolfe
Nicole Kidman : Aline Bernstein
Dominic West : Ernest Hemingway
Guy Pearce : F. Scott Fitzgerald
Année de sortie : 2016
Durée : 1h44
Genre : Biopic
Ma note :  ★★★★

Thomas Wolfe, écrivain excentrique, se fait révéler par Maxwell Perkins, éditeur ayant découvert F. Scott Fitzgerald et Ernest Hemingway. Entre les deux hommes naîtra une grande et profonde amitié…

J’ai commencé à lire le bouquin en début d’année 2019, après l’avoir trouvé chez Noz pour quelques Euros. Et c’est donc naturellement que je me suis dirigée vers le biopic quand j’achevais de lire la biographie. Pour voir si c’était fidèle, ou pour voir comment ils avaient adapté ça au grand écran. (Ma chronique du livre ici)

J’ai été quand même un peu déçue de constater que le film démarre lors de la publication du premier manuscrit de Thomas Wolfe, et qu’il s’achève lors de la mort de celui-ci … Dès lors on peut se demander si c’est bien un biopic de l’éditeur Max Perkins et pas un biopic sur Thomas Wolfe ET Max Perkins … On voit légèrement la relation de l’éditeur avec Ernest Hemingway et F. Scott Fitzgerald, mais c’est vraiment pour pouvoir mentionner les auteurs aux noms célèbre sans que les gens s’indignent.

Et j’ai trouvé que Jude Law qui joue le rôle de Thomas Wolfe n’est pas crédible dans le sens ou l’acteur ne ressemble absolument pas à l’auteur Thomas Wolfe … Ce dernier mesurait plus d’1m90, brun et leur foncé … alors que Jude Law … Sinon dans son jeu d’acteur il est bien évidemment parfait !!

Oui comme ça on dirait que je n’ai pas aimé le film, que nenni, j’ai même adoré !!!

Voir le vieux New York, pouvoir mettre une image sur l’espace de travail de Maxwell Perkins est vraiment intéressant, mais j’aurais aimé que ça soit plus étoffé et que l’on voit aussi la vie du jeune éditeur et son ascension au sein de Charles Scribner’s sons.

La série du mois : Legacies

Série Américaine
Première diffusion : 5 octobre 2018
Créateurs : Julie Plec
Acteurs :
Danielle Rose Russell : Hope Mikaelson
Aria Shahghasemi : Landon Kirby
Kaylee Bryant : Josette « Josie » Saltzman
Jenny Boyd : Elizabeth « Lizzie » Saltzman
Matt Davis : Alaric Saltzman
Chaîne : The CW
Année de production : 2018
Durée : 42 min /episode
Genre : Fantastique
Ma note :  ★★★★

La série suit les aventures de Hope Mikaelson, la fille orpheline tribride de Klaus Mikaelson et de Hayley Marshall, ainsi que celles de Josie et Lizzie Saltzman, les filles d’Alaric Saltzman et de Josette « Jo » Laughlin et mises au monde par Caroline Forbes. L’histoire se déroule au sein de l’école pour êtres surnaturels, Salvatore Boarding School for the Young & Gifted, créée par Alaric et Caroline à Mystic Falls. L’histoire reprend quelques mois après la fin de la série de The Originals.

J’avais adoré la série The Vampire Diaries, mais pas du tout The Originals …. DU coup je suis plus que ravie de retrouver l’univers des vampires, avec des anciens de la série.

On retrouve donc Alaric qui est un personnage plus que récurrent puisqu’il est le père des deux jumelles héroïnes de la série. On se concentre ici sur une école que dirige Alaric, et qui accueil des ado avec des aptitudes, on des vampires, des loups, des sorcières, ce que je trouve chouette car l’univers teenage est quant même appréciable et ça permet à la série une certaine légèreté mais j’ai des doutes quand à l’évolution de la série.

Le jeu des acteurs pour certains est soit mauvais soit le scénario ou la personnalité de certains personnages est assez bâclé …

Petit point négatif on ne sort quasiment pas de l’école et on ne voit pas du tout Mystic Falls … C’est dommage puisque l’école est censé être en dehors de la ville apparement.

En tout cas, je ne peux que vous pousser à tenter l’aventure en vous lançant dans l’aventure Legacies 😉

Et voici le trailer de la série :

L’album du mois : J’ai quelque chose à vous dire de David Hallyday

Date de sortie : 7 décembre 2018
Producteurs : David Hallyday, Pierre Jaconelli
Chansons : 11
Durée : 43min
Genre : Pop, Chanson Française

J’ai lu à droite, à gauche, la chanson vengeance et tout… No way  ! La vengeance est un sentiment horrible qu’il ne faut pas garder à l’intérieur parce que la vengeance empêche d’avancer. Je parle simplement de choses que j’ai vécues et par lesquelles je suis passé et qui ont été très difficiles. Et ce n’est pas quelque chose que j’ai inventé pour faire une chanson.

1. J’ai quelque chose à vous dire ★★★★★

L’album s’ouvre sur une chanson lourd de sens. En effet cet album c’est un ôte à son père décédé. Chaque titre à sans doute été écrit en passant à la figure paternel. Et à travers ce premier titre, David nous donne le mot d’ordre.

2. A toi je pardonne ★★★★★

Là encore Johnny est au centre de la chanson, on devine qu’il fait passer le message qu’il ne pardonne qu’à une seule personne, même si c’est pas explicitement dit on se doute bien de qui il s’agit :p

3. Ma dernière lettre ★★★★★1er Single (Clip Vidéo)

 « Cette lettre imaginaire, dans laquelle mon père s’adresse à moi, tout le monde aurait pu l’écrire. » David Hallyday dans le Parisien

4. Le nerf de la guerre ★★★★★

5. En vie ★★★★★

6. Seul au monde ★★★★★

7. Eternel ★★★★★ 2eme single (Clip Vidéo)

8. Mauvais choix ★★★★

9. Rappelle-moi de t’oublier ★★★★★

10. Jamais dire jamais ★★★★★

11. My Reflexion ★★★★★

En bref c’est une véritable pépite cet album !!! On sent que David Hallyday doit extérioriser des sentiments, c’est un peu l’album de la thérapie.

Non seulement l’album est très bon au niveau mélodie, mais il y a un réel message derrière ! Et ça faisait bien longtemps que je n’avais pas apprécié un album Français de la sorte :p

Et enfin une interview du chanteur pour l’émission C à vous :

Le film du mois : The super

Film Américain
Première diffusion : 30 mai 2018
Réalisateur : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Scénariste :
Saphia Azzedine, François-Régis Jeanne
Acteurs :
Patrick John Flueger : Phil Lodge
Val Kilmer : Walter
Louisa Krause : Beverly
Mattea Conforti : Rose
Année de sortie : 2017
Durée : 1h30
Genre : Thriller
Ma note :  ★★★★

Un ancien détective du NYPD enquête sur la disparition du directeur d’une chaîne d’hotels de luxe. Très vite, ses soupçons se portent vers un étrange homme d’entretien…

J’ai eu l’impression de retrouver la qualité des films d’il y a quelques années. Ils ne jettent pas du bling bling au visage, c’est un film simple avec un scénario bien ficelé, et même si on se doute un petit peu de la chose, on est quand même bien surpris de la finalité !!

Même si au final le film n’est pas LE FILM, c’est quand même un excellent un thriller avec une ambiance vraiment anxiogène.

Le jeu des acteurs est aussi vraiment bon, on ne sait pas trop qui est mauvais et qui est bon … Et on ne le dira jamais assez : Les apparences sont parfois trompeuses !

Devrais-je précisé que Val Kilmer joue dans le film ? Et qu’il joue le personnage angoissant d’un homme qui semble pratiquer sortilèges et sorts étranges ?

Sur ce je vous laisse la bande annonce et vous m’en direz des nouvelles, si vous osez regarder le film.