La série du mois : The Purge

Série Américaine
Première diffusion : 4 septembre 2018
Créateurs : James DeMonaco
Acteurs :
Gabriel Chavarria : Miguel Guerrero
Hannah Emily Anderson : Jenna Betancourt
Jessica Garza : Penelope Guerrero
Lili Simmons : Lila Stanton
Amanda Warren : Jane Barbour
Colin Woodell : Rick Betancourt
Lee Tergesen : Joe
Chaîne : USA Network
Année de production : 2018
Durée : 42/50min/episode
Genre : Horreur, Thriller
Ma note :  ★★★★

Dans un futur proche, les États-Unis sont gouvernés par les Nouveaux Pères Fondateurs. Pour maintenir un faible taux de chômage et de criminalité tout au long de l’année, le gouvernement a mis en place La Purge : Une période annuelle de douze heures consécutives, au cours de laquelle toute activité criminelle est permise. Chacun peut donc évacuer ses émotions négatives en réglant ses comptes, ou plus simplement en s’adonnant à la violence gratuite. La série suit plusieurs individus lors de cette soirée meurtrière.

Miguel est un marine dont les parents sont morts durant la première Purge. Il fait son retour en ville pour retrouver sa petite sœur, Penelope. Mais cette dernière a rejoint une secte adepte de la Purge. Il va donc tout mettre en oeuvre pour l’en sortir.

Jenna et Rick forment un couple d’activistes anti-Purge sur le point de rejoindre la haute société pour leurs permettre de financer un refuge mais pour cela, ils vont devoir tisser des liens avec l’élite pro-Purge, même si cela va à l’encontre de leurs valeurs. Mais le jeune couple semble également avoir un lien avec Lila, la fille de l’homme qui les reçoit et qui est également une activiste.

Jane est une professionnelle de la finance obligée de travailler le soir de la Purge. Mais quand son entreprise lui donne l’impression de vouloir l’empêcher d’évoluer, elle est obligée d’engager un assassin pour se défendre. La série suit également Joe, un homme masqué qui décide de sortir pour purger.

On retrouve dans la série les codes qui ont su réussir le premier film The Purge, sauf que cette fois forcément nous suivons non pas une seule famille mais plusieurs personnages.

Cependant, nous ne suivons pas de personnes qui vont participer à la purge ce que j’ai trouvé dommage, la série aurai pu exploiter cet angle de vu là, qui doit être particulièrement sanglant …

Le défi de cette série c’est de retracer ce qu’il se passe pendant ces 12 heures de Purge, pendant plusieurs épisodes sans que ça devienne profondément ennuyeux, un pari tenu pour les trois premiers épisodes en tout cas. Certains personnages ne sont pas très intéressants, selon moi (Miguel par exemple qui n’a pour seul but que de sauver sa soeur, il arrive sans encombre à éviter de se faire tuer ce qui défi les lois de la gravité des couteaux et autres mitrailleurs une nuit de purge).

Pour la plupart des acteurs, ceux-ci sont des inconnus, ou des fresques inconnus, hormis Monsieur Baldwin qui est une tête d’affiche, mais que l’on aperçoit à peine.

Malgré le bon jeu d’acteur de la série à mon avis ça va vite s’essouffler, alors qu’il y a clairement du potentiel. Mais la série se concentre sur des personnages larmoyants tel que Miguel et sa soeur encore une fois. Alors que c’est censé être une série d’horreur sanglante, où l’on pourrait aller beaucoup plus loin dans le genre d’Américain Horreur Story où nos peurs les plus profondes sont exploités par les producteurs de la série.

Je vous laisse avec le trailer de la série en anglais uniquement … désolé de VF dispo …

Publicités

Aider et soutenir vos auteurs : Donnez votre avis !

Hello,

Aujourd’hui je vous indique comment aider à faire connaître vos auteurs préférés ou simplement à aider un livre à se faire connaître.

Dans le cadre de mon blog littéraire sur Melle Cup Of Tea Bouquine, je m’intéresse donc au monde du livre (logique jusque là) et on remarque souvent que les gens nous demandent souvent « il est bien ton livre ? » dès qu’on lit dans une salle de pause …

Sauf exception on se souvient rarement du titre, de l’auteur et parfois même la réponse de la personne passe à la trappe, c’est un peu pour faire la conversation et ça ne va pas plus loin la plupart du temps.

J’ai donc sélectionné sur twitter une série de tweet d’auteurs, qui nous donnent des conseils pour justement aider un livre ou un auteur à se faire connaître et même si ça ne fait pas de différence en termes de chiffre, ça fait toujours plaisir d’avoir un retour, je pense.

 

 

Playlist du moment #2018

Hello les chats,

En ce moment j’écoute des titres un peu comme ça, à droite à gauche sans vraiment aimé un album en particulier (quoi ça peut changer avec celui de Rita Ora :o)

Voici donc ma playlist du moment et non i n’y a pas de titres de Noël :p Si vous souhaitez retrouver des titres ou des albums spécial Christmas c’est par ou .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà cet est article est maintenant terminé ^^Et vous vous écoutez quoi en ce moment ? 😮

Le film du mois : Darkest minds : Rebellion

Film Américain
Première diffusion : 8 Août 2018
Réalisateur : Jennifer Yuh Nelson
Scénariste : 
Chad Hodge d’après la saga de Alexandra Bracken
Acteurs :
Amandla Stenberg : Ruby Daly
Harris Dickinson : Liam
Miya Cech : Zu
Mandy Moore : Cate
Skylan Brooks : Charles « Chubs »
Patrick Gibson : Clancy Gray
Gwendoline Christie : Lady Jane
Année de sortie : 2018
Durée : 1h44
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★★

Dans un futur proche, la plupart des enfants ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu’ils représentent pour la société, et parqué dans des camps. Ruby, l’une des plus puissantes d’entre eux, parvient à s’en échapper pour rejoindre un groupe de jeunes en fuite à la recherche d’un refuge. Rapidement, cette nouvelle « famille » réalise que fuir ne suffira pas dans un monde où les adultes au pouvoir les ont trahis. Ils vont mener une rébellion, unissant leurs pouvoirs pour reprendre le contrôle de leur avenir…

Je trouve que ça manquait un peu en ce moment. Un film de super héros sans prétention du genre Marvel pour pas les nommer. Où les ado découvrent les pouvoirs qu’ils ont, dans un monde un peu dystopique. Etant donné que les sagas du style Hunger Games, The Maze Runner ou encore Divergente sont terminées, je suis contente de retrouver un univers de ce genre là, à travers The Darkest Minds.

J’ai en revanche pas trop compris pourquoi l’épidémie ne tuait que les enfants et ceux qui n’étaient pas morts avaient des pouvoirs … Pourquoi ? Mystère c’est peut-être un détail à découvrir dans les livres.

La détection des pouvoirs est un peu « facile » on ne sait pas comment le gouvernement arrive avec des logiciels et machines qui sont capables de les détecter mais notre héroïne passe entre les mailles du filet car c’est une orange, comment est-il possible que d’autres oranges n’ai pas eu la même idée, ou opportunité ? Là encore on ne sait pas trop donc on ferme les yeux sur les incohérences et on apprécie les brutes qui jouent les tyrans avec nos futurs super héros.

J’aurais aimé que le début soit plus développé, peut-être que dans les livres c’est développé de la même manière, mais pour le coup j’aurais aimé avoir plus d’info. Mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier le film loin de là.

Tout au long du film Ruby Daly, notre orange nous fait rencontrer les personnages qui vont être au centre de l’histoire dans les prochains volets, car on sent bien que dans ce premier film les choses commence à peine à se mettre en place. Et la fin est un énorme cliffhanger (je trouve) sur ce qu’il va se passer ensuite)

Et enfin la bande annonce en français est juste en dessous :

La série du mois : Station 19

Série Américaine
Première diffusion : 1er mars 2018
Créateurs : Stacy McKee
Acteurs :
Jaina Lee Ortiz  : Andrea « Andy » Herrera
Jason George : Ben Warren
Grey Damon : Jack Gibson
Barrett Doss : Victoria « Vic » Hughes
Jay Hayden : Travis Montgomery
Okieriete Onaodowan : Dean Miller
Danielle Savre : Maya Bishop
Miguel Sandoval : Pruitt Herrera
Chaîne : ABC
Année de production : 2018
Durée : 42min/episode
Genre : Drame, Action
Ma note :  ★★★★

La série suit les membres d’une caserne des pompiers de la ville de Seattle : la station 19. Elle se concentre sur l’aspect de leur vie personnelle et professionnelle au sein de la caserne.

Cette série est le spin off de la série Grey’s Anatomy, dans la saison 14 de la série mère Ben Warren le mari de Miranda souhaite laisser tomber la médecine pour devenir pompier, et bien nous suivons donc la caserne dans laquelle Ben est affecté !

Je ne suis pas vraiment intéressée par l’univers des pompiers, j’ai donc débuté la série sans savoir que c’était un spin off cet été car je n’avais rien à me mettre sous la dent. Finalement c’est une belle découverte, la série présente seulement les pompiers de manière héroïque cependant … C’est vraiment dans le pur style américain patriotique de montrer un métier de cette façon. C’est quand même un beau métier il faut le reconnaître et à travers les épisodes on découvre que les pompiers ne combattent pas seulement le feu mais pleins d’autres choses !

A plusieurs reprises on peut apercevoir des personnages de la série Grey’s Anatomy, puisque les pompiers sont en lien avec des médecins également.

Je trouve le personnage de Ben absolument insupportable (oops) Andy est un peu tête à claque parfois mais globalement les personnages sont plus sympathiques, mais ne vivent vraiment que pour le job de pompier lol.

Je vous laisse le lien du trailer ici si vous souhaitez être convaincu en vidéo :

L’album du mois : Brett Eldredge

 

Date de sortie : 4 août 2017
Producteurs : Ross Copperman, Eldredge, Andy Skib, Jordan Reynolds
Chansons : 12
Durée : 41m58
Genre : Country

Dans une interview à Timeout Brett Confit que l’album Encourage les gens à se laisser attraper par la routine de la vie, mais de rester vrai et un peu étrange. Ne rester dans sa zone de confort et ne jamais essayer d’autres choses.
Son conseil : KEEP IT WEIRD

1. Love Someone ★★★★★ (3eme Single) Clip video & Aiwaves Session
C’est ma préféré de l’album, le titre est entraînant et c’est pour moi LE vrai tube de l’album !!

2. Superhero ★★★★★
3. The long way ★★★★★ (2eme Single) Clip vidéo & Behind the scenes
Une vraie chanson de lover. Regardez le clip et vous aller comprendre.
Il faut mettre de côté les téléphones, pour vraiment connaître la vraie personne derrière le masque.

« I want to know the real you, I want to know your heart, I want the secrets you keep »

4. The reason ★★★★
5. Somethin’ I’m good at ★★★★★ (1er Single) Clip vidéo

La chanson et le clip sont drôle, mais pas assez pour que j’aime vraiment la chanson.
Le clip est vraiment super fun, complètement tourné en dérision, solaire et qui met vraiment la patate !!

6. Haven’t met you ★★★★★
7. No stopping you ★★★★
8. Brother ★★★★
Aux USA, Brett raconte qu’entre frères on joue aux gros durs, en agissant comme si on avait pas d’émotions, et on ne parle pas des choses importantes. Il était aux Bahamas quand il a écrit ce titre, sur une guitare qui apparemment en vu des vertes et des pas mures. Ces frères étaient vraiment touchés et fiers de cette chanson.

9. Heartbreaker ★★★★
10. Crystal clear ★★★★
11. Cycles ★★★★
12. Castaway ★★★★★

Vous connaissez Brett Eldredge ? Vous écoutez de la country ?

Le film du mois : Midnight sun

Film Américain
Première diffusion :
Réalisateur : Scott Speer
Scénariste :
Eric Kirsten
Acteurs :
Bella Thorne : Katie Price
Rob Riggle : Jack Price
Patrick Schwarzenegger : Charlie Reed
Quinn Shephard : Morgan
Année de sortie : 2018
Durée : 1h31
Genre : Drame
Ma note :  ★★★★★

Katie Price, 17 ans, est une adolescente comme les autres, ou presque. Elle ne peut en aucun cas être exposée à la lumière du jour, sous peine d’en mourir. La journée, elle compose et joue de la guitare, et observe le monde depuis sa chambre, notamment Charlie Reed, son voisin.
À la nuit tombée, ses rêves prennent vie ! Elle sort chanter dans la gare près de chez elle. Un soir, elle se retrouve face à Charlie. Lui est instantanément sous le charme et se met en tête de la revoir… Pourront-ils s’aimer au grand jour ?

Ce film m’a fait penser à Everything Everything, mais en beaucoup mieux ! (Pourquoi ?) car plus réel je pense. Dans Everything Everything la maladie de la jeune fille c’est celle de l’enfant bulle, et la fin du film est juste une grosse arnaque je trouve mais bon soit !

Dans Midnight Sun, Katie n’est pas une enfant bulle mais elle est atteinte du XP, c’est à dire qu’elle craint le soleil mortellement, une exposition même courte et peu exposé est mortellement dangereux. Donc elle peut sortir mais seulement pendant la nuit.

Encore un film avec Bella Thorne que j’aime beaucoup, cette actrice est vraiment talentueuse, ou alors elle fait des films intéressants … Je ne sais pas trop !

Elle trouve la manière juste de jouer une personne atteinte d’une maladie réellement handicapante au quotidien. Que ferions si nous étions dans cette situation ? Charlie pour tromper l’ennuie (je pense) va chanter sur le quai de la gare de sa ville, et BAM elle rencontre le garçon qu’elle voit passer devant chez elle depuis qu’elle est gosse et dont elle est amoureuse en secret… Et sa vie va complètement changer.

Alors il me semble que le film se passe pendant l’été de ces jeunes adolescents, c’est à dire sur une courte période. Et bien on va suivre la nouvelle vie de Katie, et on va se rendre compte qu’elle commence tout juste à vivre.

Si vous regarder l’affiche du film ça va complètement vous spoilé, idem pour le trailer (pourquoi vous faites ça ?) donc ne regardez pas trop mais on connaît tous la fin du film je pense, dès les premières on sait.

J’espère que vous tenterez l’expérience de regarder ce film dont la sortie était en juin ((pourquoi je l’ai pas vu avant ? :o) car il vaut vraiment le coup 😉

Je vous laisse un trailer en français juste là :

L’album du mois : Juste un rêve de TAL

Hello, Hello,

Aujourd’hui focus sur Juste un rêve de TAL. Un album passé assez inaperçu je trouve. C’est vraiment dommage, car c’est une artiste vraiment intéressante qui essaye de toujours proposer quelque chose d’intéressant et de plus, plutôt que de suivre la tendance.

Date de sortie : 8 juin 2018
Producteurs : Wladimir Pandolfo, Cynthia Chavan-Letscher
Chansons : 13
Durée : 34m17
Genre : Pop

1. Carpe diem ★★★★★

Un bon titre pour démarrer l’album, et un bon leitmotiv. Un titre vraiment radio friendly, j’espère qu’il sera prévu en single, car il est vraiment bon !!

2. ADN ★★★★ 2eme single

Une jolie chanson qui parle d’une fille et d’un père qui n’est plus là. Néanmoins même si les paroles sont touchantes, le titre en revanche je ne lui trouve rien de particulier …

3. Mondial ★★★★★ 1er single (Clip Officiel)

C’est le titre que j’aime le moins … Certainement car on se demande ce qu’il fait là … Il a cependant eu beaucoup de succès avec 15 million de vues sur Youtube avec la coupe du monde.

View this post on Instagram

✌🏽🇫🇷

A post shared by T A L ☮︎ (@talofficial) on

4. Madame Officiel ★★★★★

Un titre assez rigolo qui parle de ses filles (ou plus généralement de ces gens qui indique que le compte Instagram ou twitter est « officiel » alors qu’ils ne sont pas connu du tout … Et que c’est tellement ridicule … Bref Tal à bien retranscrit ce que tout le monde pense par rapport à ce fait de société étrange lol

5. Jambo ★★★★

6. Juste un rêve ★★★★★ (Clip Officiel)

J’aime beaucoup ce titre, un peu doux, avec pourtant un bon rythme.

7. War (feat Wyclef Jean) ★★★★★
8. Comme un samedi soir ★★★★★

C’est un de mes titres préférés de l’album. C’est un super titre estival je trouve, pop, variété. L’univers parle je pense toutes personnes qui travaillent et qui une fois le week end arrivé veut juste se poser tranquille.

9. L’amour me donne des ailes ★★★★★

J’aime beaucoup les notes de Saxo, un peu vintage dans ce titre !! Je crois que c’est la chose que je préfère dans cette chanson lol J’adore cet instrument ❤

10. Not serious ★★★★★

TAL fait partie de ces artistes qui je trouve on un anglais qui ne fait pas faux quand elles chantent, du coup non seulement le titre est très bon mais en plus elle n’est pas ridicule.

11. ADN (Acoustic version) Bonus ★★★★★
12. L’amour me donne des ailes (Retro version) Bonus ★★★★★
13. Carnaval  ★★★★★

Et voici un petit documentaire de moins de 10 minutes sur l’album Juste un rêve. Vraiment intérressant 😉

La série du mois : Insatiable

 

Série Américaine
Première diffusion : 10 août 2018
Créateurs : Lauren Gussis
Acteurs :
Dallas Roberts : Bob Amstrong Jr.
Debby Ryan : Patty Bladel
Christopher Gorham : Bob Barnard
Erinn Westbrook : Magnolia Barnard
Kimmy Shields : Nonnie Thompson
Michael Provost : Brick Amstrong
Alyssa Milano : Coralee Amstrong
Chaîne : Netflix
Année de production : 2018
Durée : 42min/episode
Genre : Comédie, Drame
Ma note :  ★★★★

Pendant plusieurs années, Patty Bladell a été harcelée, moquée, ignorée et sous-estimée à cause de son apparence physique et de son poids. Un soir, alors qu’elle se défend contre un sans abri qui se moque d’elle, Patty se prend un coup violent au visage et passe plusieurs semaines à l’hôpital, obligée de se nourrir uniquement de produits liquides, ce qui change fortement son physique.

Aujourd’hui, elle répond aux critères de beauté définis par la société, mais Patty n’est pas heureuse et est énervée que les gens changent de comportement avec elle suite à sa perte de poids. Elle décide alors de trouver un moyen de faire payer ceux qui lui ont fait du mal.

Bob Armstrong, un avocat dont le rêve est de coacher des filles pour des concours de beauté, lui trouve du potentiel et décide de la prendre sous son aile en tant que cliente pour la faire devenir l’une des reines de beauté du pays. Ce qui ne laisse pas Patty indifférente.

Néanmoins, Bob ignore à quel point la rage de Patty est profonde : jusqu’où est-elle prête à aller pour se venger et qui va être victime de sa terrible vengeance ? Car pour la jeune fille, la vengeance est un plat qui se mange très froid.

Sous la légèreté du sujet « La fille nouvellement mince qui se venge » se lance dans les concours de beauté, la série insatiable traite de pleins de sujet plus ou moins grave. On passe de l’homosexualité à la boulimie, la jalousie, voir même les meurtres… (ouhhhh lol).

Une série que l’on a du mal à mettre dans une case, tellement elle regorge de pleins d’univers différents.

Patty nous ressemble tout en étant radicalement différente, elle nous décomplexe de nos propres problèmes, tout en pointant du doigt les défauts que nous aussi nous avons.

Il est agréable de constater que ce n’est pas parce que les filles sont belles, qu’elles ont confiance en elles et qu’au fond la confiance en soi ne s’obtient pas avec un joli physique, mais avec un travail sur soi-même à base d’échecs que l’on fini par dépasser.

J’ai beaucoup aimé que la série se passe dans le sud des Etats Unis ou l’accent est très prononcé, si vous regardez la série en VO comme moi,  c’est assez drôle de voir Alyssa Milano avec cet accent du Sud, tout en cultivant cette image du paraître de la maîtresse de maison parfaite !

Et enfin je vous laisse la bande annonce de la série juste ici 😉

 

Boîte à lire / Boîte à livres

Ola,

Vous connaissez le concept ? C’est une boîte où l’on dépose les livres dont on se sépare pour les faire découvrir à d’autres mais aussi un endroit où l’on peut prendre et découvrir des livres :p

Si vous connaissez le concept et souhaitez découvrir si il yen a proche de chez vous, ou encore signaler une nouvelle boîte vous pouvez le faire sur le site suivant : https://www.boite-a-lire.com

Parfois vous avez un visuel de la boite, c’est encore plus simple à trouver :p