La série du moment : Snowpiercer

Série Américaine
Première diffusion : 17 mai 2020
Créateurs : Josh Friedman, Graeme Manson
Acteurs :
Jennifer Connelly : Melanie Cavill
Daveed Diggs : Andre Layton
Mickey Sumner : Bess Till
Alison Wright : Ruth Wardell
Chaîne : TNT (US)
Année de production : 2019
Durée : 51 min/episode
Genre : Dystopie, Science-fiction
Ma note :  ★★★★

Sept ans après que le monde soit devenu une vaste étendue glacée, les survivants ont trouvé refuge dans un train en perpétuel mouvement. Composé de 1 001 wagons, l’engin fait le tour du monde à toute vitesse. À bord, la guerre des classes, l’injustice sociale et la politique interne sèment le trouble. Quand un corps est retrouvé émasculé dans la troisième classe du train, l’ancien policier Andre Layton sans-ticket est chargé d’enquêter.

Je me souviens avoir vu le film au cinéma lors de sa sortie et j’ai donc débuté la série avec une petite appréhension que celle-ci soit un peu bas de gamme. Même si la série utilise des facilités scénaristiques et jongle avec des rebondissements un peu abracadabrantesques, il n’empêche qu’elle se débrouille plutôt bien pour nous donner envie de rester collé devant  l’écran pour regarder la suite.

Tout débute donc avec l’enquête que va faire Layton dans le train et nous découvrons en même temps que lui les différentes classes au sein du train, les conditions de vie plus ou moins difficile en fonction des gens que l’on croise.

L’enigmatique Melanie Cavill, joué par l’excellente Jennifer Connelly, réussit à nous époustoufler par sa maîtrise des codes et des manipulations au sein du train. Elle a l’oeil absolument partout et surtout elle est tellement multi-tâche que ça en devient louche.

Le casting réunit dans le Snowpiercer est excellent, j’émets cependant un petit bémol à l’actrice Annalise Basso, qui joue le rôle de L.J, qui en fait des caisses … C’est vraiment too much.

Les effets spéciaux, en mettent vraiment pleins la vue, les décors sont eux aussi très réussit ! Encore une fois, le petit point noir de la série réside dans le script, qui ne révolutionne pas vraiment le genre … Les méchants riches contre les gentils pauvres qui tentent de se hisser dans les classes sociales.

Je vous laisse sur le trailer de la série 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s