Le film du mois : Démolition Man

Film Américain
Première diffusion : 7 octobre 1993
Réalisateur : Marco Brambilla
Scénariste :
Peter M. Lenkov, Robert Reneau, Daniel Waters
Acteurs :
Sylvester Stallone : sergent John Spartan
Wesley Snipes : Simon Phoenix
Sandra Bullock : Lieutenant Lenina Huxley
Nigel Hawthorne : Dr. Raymond Cocteau
Benjamin Bratt : Alfredo Garcia
Année de sortie : 2014
Durée : 1h55
Genre : Science-Fiction
Ma note :  ★★★★

En 2032, à San Angeles, une mégalopole californienne où toute violence a été éradiquée, Simon Phoenix, un tueur psychopathe condamné à une longue peine d’hibernation et de rééducation, profite d’une visite médicale pour s’évader. Seul recours pour le neutraliser  : réanimer son ennemi de toujours : John Spartan, un policier surnommé « Demolition Man », cryogénisé à titre de punition pour homicide par imprudence en 1996.

Le film date de 1993 et pourtant je ne l’avais jamais vu … Sachant que j’aime beaucoup Sandra Bullock et Wesley Snipes (Bizarre bizarre …).

Le film censé être futuriste, se débrouille quand même pas trop mal côté innovation je trouve. Même si on sent le kitsch des années 90, au niveau des bruitages, musiques, voir même les dialogues qui sont pas foufous et vraiment super abordables, Demolition Man, n’est donc pas un film cérébral, non Demolition Man est un film détente, dans la plus pure tradition nineties !

On retrouve un Stallone qui joue une fois de plus les gros bras, mais pas seulement. Sandra Bullock est la gentille fliquette un peu potiche (Difficile d’avoir un rôle féminin intelligent à l’époque ?), un Wesley Snipes qui incarne le vilain-vilain gangster noir. Bref niveau clichés on est au top !

Néanmoins, le tout fonctionne plutôt bien, on passe un bon moment à rire des gags et autres blagues du film, les effets spéciaux sont vraiment super ! Même si ils ont un peu vieillis, c’est encore visuellement incroyable !

Bref, j’ai bien aimé, et j’ai mis de côté les (petits) points noirs du film.

Fun facts du film Demolition Man :

(Crédit Wikipedia, Allociné et Google)

✦ L’arme de Simon Phoenix est un Heckler & Koch G11. C’est un fusil expérimental allemand.

✦ Wesley Snipes est ceinture noire de karaté dans la vraie vie. Durant le tournage de certaines scènes, ses coups de pieds et coups de poings étaient si puissants qu’ils floutaient la caméra. Le réalisateur Marco Brambilla lui a alors demandé d’avoir l’air plus hésitant et d’avantage maladroit. C’est la raison pour laquelle il semble parfois assez empoté.

✦Celui-ci détestait sa teinture blonde et se rasa la tête dès la fin du tournage de Demolition Man.

✦ Les voitures de la police sont des General Motors Ultralite SAPD (San Angeles Police Department). C’est un prototype de la marque.

✦Le film fait indirectement référence au roman de Aldous Huxley, « Le meilleur des mondes« , qui décrit une société future totalitaire. D’ailleurs, le personnage de Sandra Bullock s’appelle Lénina Huxley, en référence au personnage du livre « Lénina Crowne » et à son auteur Aldous Huxley.

✦ Un flipper à l’effigie des personnages du film à été produit et commercialisé.

✦ L’utilisation des coquillages dans le film (Fait de la plus haute importance ahah)

✦ Il y a un clin d’oeil au Film « L’arme Fatale » puisque le produit de celui-ci est aussi celui de DemolitionMan, Il est possible d’apercevoir l’affiche dans le bureau de Lenina Huxley (Sandra Bullock)

✦ Il y a plusieurs clin d’oeil au film de Stallone dans le film

✦ Il y a un clin d’oeil également à Schwarzy dans le film. Stallone et Schwarzenegger Stallone étant amis de longue date ce dernier est cité dans le film. Lors d’une scène, Sandra Bullock apprend à Sylvester Stallone que le comédien autrichien (Qui est acteur à l’époque où le héros a été condamné à l’hibernation) est devenu Président des Etats-Unis. Expliquant que celui-ci était si populaire qu’un amendement avait été voté pour lui permettre de pouvoir devenir Président.
10 ans plus tard, en 2003, Arnold Schwarzenegger devenait gouverneur de Californie. Un film visionnaire ?

✦ La plupart des voitures présentes dans le film étaient des prototypes fournis par Général Motors, qui contrôlait encore une quinzaine de marques à la fin des années 1990.

✦ Le costume porté par Sandra Bullock durant la séquence au Taco Bell a été fait de multiples pierres et pesait plus de 18 kilos. Alors que l’actrice effectuait un saut à l’extérieur du restaurant durant une scène d’action, sa robe a commencé à se déchirer. C’est la raison pour laquelle on la voit essayer de la retenir, tant bien que mal.

✦ Le titre du film est aussi celui d’une très célèbre chanson du groupe de musique Police, Demolition Man. L’équipe a donc demandé au chanteur Sting de faire un remake de la musique d’origine.

Je vous laisse la bande annonce en français :

 

Publicités

4 réflexions sur “Le film du mois : Démolition Man

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s