Mon bullet journal de dĂ©cembre 2020

Bonjour Ă  vous,

J’espĂšre que vous allez bien, on entre dans un mois que je n’aime pas trop et ça se ressent un peu dans mon bujo puisque j’ai fait les choses assez simplement …

Pas de changement des mood trackers qui sont les mĂȘmes que tout au long de l’annĂ©e :

  • Lecture (Entre lire 2 pages ou 100 peut importe)
  • Film (Voir un film)
  • Instagram (Pour voir combien de fois je poste de photos sur Instagram)
  • Stress (Pour savoir si je suis souvent stressĂ©e au cours du mois)
  • Pas de fatigue (Pas besoin d’en dire plus :p)
  • Au lit Ă  10h30 (J’essaye vraiment de respecter mes heures de sommeil)
  • Finir une sĂ©rie (Une saison de sĂ©rie)
  • Finir un livre
  • DĂ©couvrir un titre / un album
  • Regarder 1 ou plusieurs vidĂ©os Youtube
  • Lire 1 ou plusieurs articles/chroniques
  • Rangement (j’essaye de garder les choses organisĂ©s)
  • DĂ©marrage d’une sĂ©rie (saison)
  • DĂ©marrage d’un livre
  • Regles

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent mois de décembre et une bonne préparation des cadeaux de Noël.

Des bisous les amis

Album : Open your eyes de David Hasselhoff

1469-DavidHasselhoff_OpenYourEyes

Date de sortie : 27 septembre 2019
Producteurs : /
Chansons : 13
DurĂ©e : 49
Genre : Pop-Rock

Open your eyes est un album de reprise et il ravira les fans de l’Ă©poque eighites/nineties, mĂȘme si David Hassehoff peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un vieux-beau un peu has been, il excelle dans le registre de la chanson (selon moi) et reste trĂšs bon acteur, il appartient Ă  une pĂ©riode oĂč le monde Ă©tait un peu plus insouciant et c’est Ă  mon sens un antidĂ©presseur naturel (oui rien que ça). Et cet album bien que n’Ă©tant pas une tuerie au sens oĂč on l’entend de nos jours c’est un excellent album pour se rappeler avec nostalgie du passĂ©.

 

1 – Open your eyes â˜…★★★★ 1er single (Clip vidĂ©o)

Un titre qui dĂ©nonce le gouvernement la sociĂ©tĂ© dans laquelle nous vivons. Il fait Ă©cho Ă  ce qu’il passe partout dans le monde. Impossible de rester indiffĂ©rent devant ce titre, le clip a un petit air kitsch, mais le style de l’album se prĂȘte bien Ă  l’ambiance.

2 – Head on â˜…★★★★

Cette chanson est le gros carton de l’album pour moi, l’avantage c’est que je ne connais pas du tout la version originale et donc je trouve que la version de David Hasselhoff est une version aboutit de Head on par le groupe The Jesus And Mary Chain pour moi elle sonne tout autant eighties que la premiĂšre version.

3 – I melt with you â˜…★★★★

4 – Lips like sugar â˜…★★★★

C’est une de mes chansons prĂ©fĂ©rĂ©es de l’album, l’ambiance fin 80 est vraiment prĂ©sente, un son accrocheur et un David Hasselhoff en grande forme sur ce titre !

5 – Heroes â˜…★★★★

La reprise du tubesque Heroes de David Bowie, est rĂ©ussie, en partie grĂące Ă  l’auto-tune, mais nĂ©anmoins ça ajoute un peu petit plus Ă  la chanson, un peu comme si on Ă©tait en concert. Il y a une partie en allemand qui rend la chanson particuliĂšre !! Bref je valide Ă  1000 %.

MalgrĂ© de nombreuses reprises le titre fonctionne super bien sur l’album Open your Eyes.

6 – Here I go again â˜…★★★★

7 – Jump in my car â˜…★★★★

8 – Rhinestone cowboy â˜…★★★★

La voix grave de David Hasselhoff rend la chanson un peu meilleure que l’original (encore une fois) on n’a pas de mal Ă  se l’imaginer chaussĂ© d’une paire de santiag avec un stetson sur la tĂȘte.

9 – If you could read my mind â˜…★★★★

10 – Sugar sugar â˜…★★★★

11 – Mit 66 Jahren â˜…★★★★

C’est un peu l’ovni de l’album puisque c’est une reprise d’un titre allemand apparement, c’est quand mĂȘme vraiment pas mal et une belle dĂ©couverte pour moi ^^

12 – Sweet Caroline â˜…★★★★

13 – That’s life â˜…★★★★

Youtube ma nouvelle TĂ©lĂ©vision #9

Hello,

Encore une article oĂč je vous prĂ©sente mes derniĂšres dĂ©couvertes sur YouTube ^^

  1. Une vidéo trÚs intéressante sur les communautés de fan et la dérive que ça peut entraßner.

2. J’adore les fun facts et forcĂ©ment quand je tombe sur une vidĂ©o comme ça forcĂ©ment je kiff

3. C’est encore une vidĂ©o fun fact sur les mĂ©tiers au Japon cette fois, bref c’est des pĂ©pites 😉

4. Alors oui, i faut avouer qu’une heure de vidĂ©o, il faut ĂȘtre motivĂ©, mais en mĂȘme temps c’est tellement intĂ©ressant. Je ne vais pas dire que j’adore Brandy, mais j’essaye dans savoir mieux sur l’univers du hip-hop, R n B, ou plus simplement sur les artistes afro-americain, Africain qui ne sont que peu mis en avant je trouve. Et j’ai dĂ©couvert (Ă  travers cette vidĂ©o) le nouvel album de Brandy qui est vraiment cool.

5. Et enfin une video dĂ©coration/design d’une nouvelle chaĂźne que j’ai dĂ©couverte cet Ă©tĂ©, bref j’aime beaucoup l’univers de la demoiselle.

La sĂ©rie du moment : Flack

Série Américaine/Britannique
PremiĂšre diffusion : 2019
CrĂ©ateurs : Michael Ellenberg, Kerry Ehrin
Acteurs :
Anna Paquin : Robyn
Sophie Okonedo : Caroline (CEO de Mills Paulson)
Genevieve Angelson : Ruth
Lydia Wilson : Eve
Rebecca Benson : Melody (La stagiaire)
ChaĂźne : Pop
AnnĂ©e de production : 2019
DurĂ©e : 45 min/episode
Genre : ComĂ©die dramatique
Ma note :  â˜…★★★★

Dans le monde impitoyable des relations publiques, une agence veille, Ă  l’heure des mĂ©dias sociaux, Ă  l’image de marque des cĂ©lĂ©britĂ©s. Les difficultĂ©s rencontrĂ©es reflĂštent la brutale rĂ©alitĂ© et la complexitĂ© de nos vies modernes, dans laquelle la moindre information peut devenir virale en un instant. Experte en gestion de crise, Robyn, une AmĂ©ricaine vivant Ă  Londres, gĂšre contre toute attente sa vie personnelle de maniĂšre catastrophique.

MĂȘme si le concept n’a rien de rĂ©volutionnaire, qu’il est agrĂ©able de voir Anna Paquin dans le rĂŽle d’une femme forte qui sait Ă  peu prĂšs tout gĂ©rer sauf sa vie personnelle !!!

On aime que la sĂ©rie se moque des clichĂ©s de la collĂšgue pimbĂȘche, ou encore de la stagiaire gauche, en passant par la patronne qui veut revĂȘtir un costume de « lesbienne » pour paraĂźtre authentique lors d’une soirĂ©e en l’honneur de la communautĂ© LGBTQ+, c’est tellement rare (de nos jours) qu’une sĂ©rie ose aller sur un terrain dangereux qui peut s’attirer les foudres des spectateurs.

Si cette sĂ©rie Ă  du succĂšs se sera certainement grĂące Ă  des Ă©pisodes sans prises de tĂȘte, oĂč l’on essaye pas de caser un maximum de diversitĂ© tout en marchant sur des oeufs pour n’offenser personne. Au contraire la sĂ©rie appuie la ou ça fait mal en saupoudrant le tout de cocaĂŻne pour ajouter en mĂ©lodrame et d’humour politiquement incorrect.

La série manque un peu de subtilité cela dit, on compte donc sur les scénaristes pour nous cuisiner des épisodes pour approfondir les personnage et les rendre un peu plus authentiques, tout comme les situations sont parfois peu logiques, on veut des situations qui ne se contredisent pas la scÚne suivante.

Cette série ressemble pas mal à la série Scandal mais à la place du monde politique nous avons un monde artistique ^^

Je vous laisse le trailer en VO uniquement (désolé).

Mon bullet journal de novembre 2020

Hello, Hello,

On rentre dans le mois de novembre, le mois trĂšs hivernal Ă  mes yeux … Et c’est donc le moment de dĂ©couvrir mon Bujo de novembre :p

Mood trackers qui sont les mĂȘmes que tout au long de l’annĂ©e :

  • Lecture (Entre lire 2 pages ou 100 peut importe)
  • Film (Voir un film)
  • Instagram (Pour voir combien de fois je poste de photos sur Instagram)
  • Stress (Pour savoir si je suis souvent stressĂ©e au cours du mois)
  • Pas de fatigue (Pas besoin d’en dire plus :p)
  • Au lit Ă  10h30 (J’essaye vraiment de respecter mes heures de sommeil)
  • Finir une sĂ©rie (Une saison de sĂ©rie)
  • Finir un livre
  • DĂ©couvrir un titre / un album
  • Regarder 1 ou plusieurs vidĂ©os Youtube
  • Lire 1 ou plusieurs articles/chroniques
  • Rangement (j’essaye de garder les choses organisĂ©s)
  • DĂ©marrage d’une sĂ©rie (saison)
  • DĂ©marrage d’un livre
  • Regles

Mes semaines sont ultra simple pour le mois de novembre je n’avais pas envie de faire quelque chose de compliquĂ©.

Et voici ma petite page lecture oĂč je vais noter les livres que je vais lire pendant le mois avec une citation Ă  cĂŽtĂ© ^^

Et voilà cet article est déjà terminé ^^Et vous ça donne quoi pour ce mois-ci ^étes vous passé au bujo ou sur un agenda ?

Film : Tootsie

Film Américain
PremiÚre diffusion : 1982
Réalisateur : Sydney Pollack
Scénariste : 
Larry Gelbart, Murray Schisgal
Acteurs :
Dustin Hoffman : Michael Dorsey / Dorothy Michaels
Jessica Lange : Julie Nichols
Teri Garr : Sandy Lester
Année de sortie : 1982
Durée : 1h57
Genre : Comédie romantique
Ma note :  ★★★★★

Michael Dorsey, acteur exigeant sur le dĂ©clin, dĂ©sespĂšre de dĂ©crocher Ă  nouveau un rĂŽle. Sans trop y croire, il dĂ©cide alors de se crĂ©er une nouvelle personnalitĂ© : il sera Dorothy Michaels, une femme dotĂ©e d’une forte personnalitĂ©. Or son dĂ©guisement va non seulement lui permettre de jouer dans une sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e, mais mĂȘme lui attirer un vrai public de fans. Si ce nouveau statut n’est pas pour lui dĂ©plaire, il se trouve bientĂŽt confrontĂ© Ă  un dilemme difficile : comment avouer Ă  sa collĂšgue Julie Nichols, qui a fait de lui sa confidente, qu’il est en rĂ©alitĂ© un travesti amoureux d’elle ?

Du plus loin que je me souvienne j’ai toujours adorĂ© le film Tootsie depuis mon plus jeune Ăąge, je ne l’avais pas revu depuis plus de dix ans et j’ai Ă  nouveau dĂ©couvert le film rĂ©cemment et mon dieu que j’ai rigolĂ©.

Dustin Hoffman enfile donc le costume de Dorothy Michaels une femme avec un fort caractĂšre qui va pousser Ă  faire Ă©voluer les mentalitĂ©s, un rĂŽle absolument magistral, il va donc vivre se qu’expĂ©rimentent les femmes et se rebeller contre les diktats de la sociĂ©tĂ©, Hoffman fait briller Dorothy avec tellement d’intelligence qu’on en oublie presque que c’est un homme qui se cache sous cette jolie perruque rousse.

Les dialogues sont travaillés et ne sont pas juste là pour faire rire ou mettre nos personnages dans de drÎles de situations, ils dénoncent, ils pointent du doigts et mettent dans le mille à travers les mots de la pétillante Tootsie, que les téléspectateurs de la série médicale dans laquelle elle joue, vont idolùtrer.

Le casting est absolument incroyable, Dustin Hoffman dans le rĂŽle de Tootsie est bien entendu le petit diamant du film mais on n’oublie pas Jessica Lange qui est Ă©blouissante dans le rĂŽle de mĂšre cĂ©libataire et comĂ©dienne, Bill Murray qui tient le rĂŽle de l’ami blasĂ© qui doit vivre avec l’obsession de Michael Dorsey, Teri Garr dans le rĂŽle de la fille prĂȘte Ă  tout pour une mec qui ne s’intĂ©resse pas Ă  elle et enfin le magistral agent de Michael Dorsey alias Sydney Pollack lui-mĂȘme, qui doit supporter un acteur au caractĂšre absolument invivable mais au talent immense.

Le film est donc drĂŽle mais on est quand mĂȘme trĂšs loin de l’humour salace ou lourd que l’on peut retrouver dans les comĂ©die du genre, je pense notamment Ă  Mrs Doubfire (dont la sortie Ă©tait en 1987) que j’avais trouvĂ© drĂŽle aussi, mais dans le sens parodique …
Ici, le film Ă  une analyse particuliĂšre de la fĂ©minitĂ© que l’on ne retrouve pas ailleurs et je trouve que Dustin est un gĂ©nie qui sait jouer absolument tout type de rĂŽles.

Enfin le thĂšme du travestissement n’est pas traiter avec dĂ©rision ni de façon grotesque, on peut donc remercier non seulement Hoffman mais Ă©galement Pollack le rĂ©alisateur mais aussi les deux scĂ©naristes Gelbart & Schisgal qui ont rendu Tootsie crĂ©dible et surtout qui ont fait d’un film une histoire culte qui n’a pas vieillie d’un poil.

SĂ©ries TV La sĂ©rie du moment : Raised by Wolves

Série Américaine
PremiÚre diffusion : septembre 2020
Créateurs : Aaron Guzikowski
Acteurs :
Travis Fimmel : Marcus
Amanda Collin : Mother
Abubakar Salim : Father
Winta McGrath : Campion
Chaßne : HBO Max
Année de production : 2019
Durée : 42/55 min/episode
Genre : Science-fiction
Ma note :  ★★★★★

Raised by Wolves s’articule autour de deux androĂŻdes – pĂšre et mĂšre – chargĂ©s d’Ă©lever des enfants humains sur une mystĂ©rieuse nouvelle planĂšte aprĂšs que la Terre a Ă©tĂ© dĂ©truite par une grande guerre. Alors que la colonie humaine en plein essor est menacĂ©e d’ĂȘtre dĂ©chirĂ©e par les diffĂ©rences religieuses, les androĂŻdes apprennent que contrĂŽler les croyances des humains est une tĂąche traĂźtre et difficile.

Lors du pilot j’avais trouvĂ© que la sĂ©rie allait beaucoup trop vite en besogne, car il se passe beaucoup trop de choses, alors que la sĂ©rie aurait peut-ĂȘtre gagnĂ© en qualitĂ© si elle avait pris son temps. Quoi qu’il en soit dĂšs le second Ă©pisode la sĂ©rie est clairement sur les rails de la gloire et nous captive totalement !

Les effets spĂ©ciaux sont vraiment impressionnants, l’histoire est sympathique et le jeu des acteurs tout Ă  fait convaincant. En ce qui me concerne c’est plus l’atmosphĂšre de la sĂ©rie que je trouve intĂ©ressante. Et oui comme la sĂ©rie dĂ©veloppe le thĂšme de la renaissance d’une sociĂ©tĂ©/communautĂ©, la colorimĂ©trie des plans de la sĂ©rie est axĂ© (pour le moment) est assez neutre, on reste sur du blanc/gris/beige avec des scĂšnes de brouillard dans la forĂȘt, ça confĂšre donc Ă  la sĂ©rie un aspect de « feuille blanche » qui laisse prĂ©sager beaucoup de mystĂšre pour l’Ă©volution de la sĂ©rie dans les prochaines saisons.

Le rĂŽle principal est tenu par Amanda Collin qui relĂšve avec brio le rĂŽle de l’androĂŻde et qui arrive Ă  ĂȘtre trĂšs charismatique en opposition Ă  l’acteur assez connu qu’est Travis Fimmel et qui selon moi et le second trĂšs grand rĂŽle de la sĂ©rie.

La sĂ©rie traite de la religion puisqu’elle oppose la communautĂ© des AthĂ©es et des religieux, qui non contents d’avoir fait n’importe quoi sur terre vont encore faire n’importe quoi sur cette nouvelle planĂšte, bref ça s’annonce passionnant ! Et encore une fois quand on voit que la sĂ©rie est estampillĂ© HBO est-ce Ă©tonnant de retrouver une excellente sĂ©rie ?

Et enfin je vous poste le trailer de la série en VO uniquement

Youtube ma nouvelle TĂ©lĂ©vision #8

Hey,

Comme vous le savez maintenant j’adore YouTube, je trouve toujours pleins de trucs Ă  voir, ça va des reportage, au videos HAUL des youtubeuses, bref j’adore !

  1. Comme beaucoup je ne connais que ce qu’on en dit dans les mĂ©dias, voici une vidĂ©o sur les coulisses de la fondation Bill Et Melinda Gates, assez intĂ©ressante ^^

2. Vous vous en doutez j’aime bien les vidĂ©os analytiques et celle-ci fait le comparatif entre YouTube et la TV

3. C’est la vidĂ©o rigolote que ‘j’ai dĂ©couverte cet Ă©tĂ©, un Ă©change entre un pilote d’avion et la tour de contrĂŽle

4. J’avais dĂ©cider de ne pas regarder la sĂ©rie Lovecraft country, qui m’avait l’air un peu too much et un peu copiĂ© sur American horreur Story qui excelle dans le thĂšme « rĂ©tro » et « surnaturel », bref j’ai changĂ© d’avis et je pense voir la sĂ©rie :p

5. Et enfin une vidĂ©o sur la provenance de la matiĂšre premiĂšre des marques de luxe … Bref passionnant encore une fois

Film : JFK

Film Américain
PremiÚre diffusion :  janvier 1992
RĂ©alisateur : Oliver Stone
Scénariste :
Oliver Stone, Zachary Sklar
Acteurs :
Kevin Costner : Jim Garrison
Tommy Lee Jones : Clay Shaw
Gary Oldman : Lee Harvey Oswald
Jay O. Sanders : Lou Ivon
Année de sortie : 1991
Durée : 3h25
Genre : Drame, EnquĂȘte
Ma note :  ★★★★★

À la suite de l’assassinat de John F. Kennedy Ă  Dallas le , le procureur de La Nouvelle-OrlĂ©ans Jim Garrison remet en cause les conclusions du rapport de la Commission Warren et oriente son enquĂȘte vers la possibilitĂ© d’un complot. Ce film se fonde d’une part sur le livre de Jim Garrison, dans lequel il raconte son enquĂȘte, et d’autre part sur les investigations de Jim Marrs, journaliste amĂ©ricain indĂ©pendant.

C’est aprĂšs avoir commencer Ă  lire le livre JFK : Affaire non classĂ©e que j’ai su qu’il existait Ă©galement eut film, et que je me suis mise en quĂȘte de le voir ^^

C’est un excellent film, oĂč Kevin Costner brille en justicier, hum je veux dire, qui brille dans le rĂŽle de Jim Garrisson, le district Attorney de La Nouvelle-OrlĂ©ans, le film retrace parfaitement le tĂ©moignage qu’a fait Jim Garrisson dans le livre et lĂ  on peut donc remercier Oliver Stone qui est vraiment bon dans la rĂ©alisation des films Ă  cheval avec les documentaires, voir carrĂ©ment la rĂ©alisation des documentaires estampillĂ©s Stone.

Le « vrai » Jim Garrison

Le gros bĂ©mol du film c’est la durĂ©e, il est super long … mais en mĂȘme temps difficile de retracer l’histoire de l’enquĂȘte qu’a menĂ© Jim Garrisson en seulement 2h … Donc mĂȘme si je l’ai vu en deux fois car je ne tenais plus en place passĂ© la deuxiĂšme heure, c’est quand mĂȘme un film ultra prĂ©cis.

Gary Oldman qui joue le rĂŽle de Lee Harvey est trĂšs crĂ©dible dans le rĂŽle, je vous conseille mĂȘme de regarder une interview de l’acteur qui prĂ©sente la personne de Lee Harvey .

C’est vraiment un film passionnant dans le sens oĂč le film n’est pas orientĂ©. Il prĂ©sente des faits, c’est Ă  la limite de la reconstitution, contrairement Ă  un biopic qui est plus ou moins romancĂ©. Bref j’ai l’impression de me rĂ©pĂ©ter et de mal vendre le film tellement il est bon, je vais donc m’arrĂȘter lĂ  ^^

Mon nouveau bullet journal (ACTION)

Hello,

En cherchant un nouveau bullet journal (Il ne me reste quasiment plus d place dans le mien), je me suis rendue compte que les prix Ă©taient super chers pour un carnet qui a des points au lieu des lignes et les revendeurs se font clairement plaisir pour nous faire dĂ©penser plus …

110775879_10223361185321087_7663739178852593569_n

C’est donc chez Action que j’ai trouvĂ© un bullet journal Ă  un prix raisonnable, voir mĂȘme carrĂ©ment Ă  bas prix ^^ (2 Euros)

J’ai optĂ© pour la version imprimĂ© animal, plutĂŽt qu’une version girly …

109926565_10223361185521092_7748967768501169054_n

Et en complĂ©ment du carnet on a droit un mini booklet pour nous donner des idĂ©es sur les dessins Ă  rĂ©aliser ou les dispositions pour faire notre propre bullet journal, bref c’est plutĂŽt bien pensĂ© pour le coup ^^

109859241_10223361188041155_1072206110371655879_n

J’ai hĂąte d’Ă©crire dedans ^^

Alors et vous, avez-vous opté pour un bullet journal, un planer ou un agenda pour cette année ?